Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

L'oratoire Sainte-Richarde à Anould (88)

 

Autres petits patrimoines dans le département 88
(Vosges)

A Taintrux, La croix-calvaire de Rougiville.


A Biffontaine, Le calvaire de l'église Saint-Antoine


A Senones, La chapelle des reliques de saint Siméon, église Saint-Gondelbert


A Gerbépal, La Chapelle Sainte-Anne de Martimpré


A Gérardmer, La chapelle de la Trinité


A Gérardmer, La chapelle Notre-Dame du Calvaire


A Bourgonce (La), La chapelle de Mon Repos


A Gérardmer, La chapelle Saint-Etienne de Kichompré


A Gérardmer, La petite chapelle Saint-Jacques de Kichompré


A Gérardmer, Le temple protestant


A Étival-Clairefontaine, La chapelle de la Vierge des Grâces


A Étival-Clairefontaine, L'abbaye Saint-Pierre d'Etival


A Étival-Clairefontaine, L'intérieur de l'abbatiale Notre-Dame d'Etival


A Moyenmoutier, L'abbaye Saint-Hydulphe


A Moyenmoutier, L'intérieur de l'abbatiale Saint-Hydulphe


A Moyenmoutier, La chapelle du prieuré Sainte-Croix au hameau Saint-Blaise


A Moyenmoutier, La chapelle de Malfosse


A Moyenmoutier, La croix de Malfosse



Département : Vosges
Arrondissement : Saint-Dié-des-Vosges
Canton : Fraize
Rubrique : Religieux - Eglise ou chapelle
Code postal : 88650
Date de dépôt : 09/08/2015



Cet oratoire est à l'angle de la Rue de Saint-Dié (D415) et de la rue Pasteur.
GPS : 48°11'24" N / 6°57'09" E

La statue de sainte Richarde est probablement du 20e siècle, comme l'édifice qui l'abrite, dans un petit enclos où l'on peut aussi voir une croix en grès rose.
D'origine alsacienne, Richarde est née vers 840. Elle est la fille d'Erchanger, un homme puissant en Alsace, et de Rutrude. Elle fit ses études au monastère de Hohenburg, appelé de nos jours le Mont Sainte-Odile. Or, c'est là qu'est inhumée sainte-Odile, la patronne de l'Alsace et qui sera l'exemple à suivre pour Richarde qui se consacrera à Dieu.
En 862, elle épouse Charles III, dit le Gros, roi d'Alémanie et d’Italie depuis 776. Ils seront couronnés Empereur et Impératrice d'Occident en 881, à Rome. Ils assureront la régence de France entre 884 et 887, pendant la minorité de Charles le Simple, le frère de l'empereur.
Richarde, déjà abbesse de plusieurs établissements, fonde vers 880 l'abbaye d'Andlau (jadis Val d’Eléon).
Signalons que son mari étant très malade, c'est elle qui gère, avec le chancelier impérial Luitward, les affaires de l'empire. Elle meurt en 895 et est canonisée en 1049.
Sa dévotion est assez rare en France. Elle est vénérée sur le versant alsacien du massif vosgien

Numro du petit patrimoine : 88009_2













 
Localisation de la commune :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Fraize
A Plainfaing, La chapelle Saint-Jean-Baptiste du Rudlin
A Saint-Léonard, La fresque en fer forgé de la Passion du Christ
A Anould, Les vitraux de Gabriel Loire dans l'église Saint-Antoine
A Anould, Le monument du souvenir
A Anould, Notre Dame des Ermites.
A Anould, Le monument aux morts du cimetière
A Ban-sur-Meurthe-Clefcy, La chapelle Saint-Hubert de Berniprey
A Anould, Eglise Saint Antoine.
A Anould, L'intérieur de l'église Saint-Antoine
A Saint-Léonard, La chapelle de Monthegoutte
A Anould, Vierge de la Délivrance.