Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

Le sanctuaire de Notre Dame des Anges à Pignans (83)

 

Autres petits patrimoines dans le département 83
(Var)

A Camps-la-Source, L'oratoire Saint-Clair


A Vins-sur-Caramy, L'église Saint-Vincent


A Vins-sur-Caramy, Statue de la Vierge


A Aiguines, Chapelle Saint Pierre


A Val (Le), La maison claustrale


A Châteauvert, La petite église au fond d'un hameau...


A Barjols, L'église Notre-Dame de l'Assomption


A Flassans-sur-Issole, L'église Notre-Dame de l'Assomption


A Cotignac, Le sanctuaire marial de Notre-Dame-de Grâce


A Flassans-sur-Issole, La chapelle Saint-Roch


A Néoules, L'église Saint Jean-Baptiste


A Montfort-sur-Argens, L'église Notre-Dame de la Purification


A Carcès, L'église Sainte-Marguerite


A Bras, La chapelle Saint-Étienne


A Salles-sur-Verdon (Les), L'église des Salles sur Verdon


A Vinon-sur-Verdon, L'église Saint-Sauveur à Vinon-sur-Verdon


A Fox-Amphoux, Ex-voto de Barras, Chapelle du Bon Secours


A Bras, L'église Notre-Dame-des-Agrenas



Département : Var
Arrondissement : Brignoles
Canton : Besse-sur-Issole
GPS : 43.2812 N / 6.2931 E
Rubrique : Religieux - Eglise ou chapelle
Code postal : 83790
Date de dépôt : 11/08/2008



Au pays des tortues d’Hermann, on aperçoit un émetteur de télécommunication émerger des forêts de chêne-liège, au point culminant du massif des Maures. Au pied de ce relais, sur une clairière herbeuse à 765m. d’altitude, est édifié le sanctuaire de Notre-Dame des Anges.
L’architecture de la chapelle n’a rien d’exceptionnelle, mais elle contient une curieuse et importante collection d’ex-voto, témoignage de la reconnaissance des fidèles (voir pp « un crocodile pour ex-voto »).
De la table d’orientation, on découvre un fabuleux panorama sur les Maures, la mer, le tombolo de la presqu’île de Giens et au loin l’île de Porquerolles.
La chapelle actuelle a été entièrement reconstruite en 1844, et l’autel inauguré le 5 juillet 1853.
Mais ce haut lieu de pèlerinage, avec son ermitage, dû être agrandit. Les travaux commencèrent en 1857, mais trop onéreux ils ne seront pas terminés. La voûte du cloître ayant été démolie par sécurité, seuls seront conservés les murs extérieurs.
En 1900, on termina le cloître actuel avec des chambres pour les pèlerins, mais les éléments en eurent raison et le fronton s’effondra en 1942.
L’ensemble tel que l’on peut le voir fut restauré en 1960 puis en 1966.
Pour accéder au sanctuaire, quatre routes étroites en lacets au départ de Pignans, de Gonfaron ou de Collobrières. La moins étroite (mais la plus longue) relie Collobrières au Col des Fourches (prendre la D14 en direction de la Chartreuse de la Verne, puis la D39 vers le col des Fourches pour rejoindre le sanctuaire par une route forestière qui suit les crêtes).

Numro du petit patrimoine : 83092_1


Le sanctuaire en hiver



Un émetteur en guise de clocher



L'entrée du cloître



La statue de la façade



Le cloître en été



Le clocher de l'ermitage


 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Besse-sur-Issole
A Pignans, Un crocodile pour ex-voto à Notre Dame des Anges
A Gonfaron, Le monument aux morts
A Flassans-sur-Issole, L'église Notre-Dame de l'Assomption
A Flassans-sur-Issole, La chapelle Saint-Roch
A Gonfaron, La fresque de l'âne volant