Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

L'église Saint-Martin à Ensisheim (68)

 

Autres petits patrimoines dans le département 68
(Haut Rhin)

A Ensisheim, La chapelle Saint-Erhard, actuel temple protestant


A Lautenbach, L'ancienne église Saint-Jean-Baptiste


A Lautenbach, La chapelle Saint-Gangolphe


A Lautenbach, L'oratoire près de la chapelle Saint-Gangolphe


A Lautenbach, L'oratoire du Kreuzbach


A Lautenbachzell, La chapelle du Wasen


A Soultzmatt, La chapelle Saint-Nicolas


A Soultzmatt, Le calvaire près de l'église Saint-Sébastien


A Soultzmatt, L'église Saint-Sébastien, l'extérieur


A Soultzmatt, L'église Saint-Sébastien, l'intérieur


A Guebwiller, L'église Notre-Dame, l'extérieur


A Guebwiller, L'église Notre-Dame, l'intérieur


A Guebwiller, Le couvent des Dominicains


A Guebwiller, La chapelle Notre-Dame-du-Sehring


A Guebwiller, La synagogue


A Guebwiller, Le temple


A Guebwiller, L'église Saint-Léger, l'extérieur


A Guebwiller, L'église Saint-Léger, l'intérieur



Département : Haut Rhin
Arrondissement : Guebwiller
Canton : Ensisheim
Rubrique : Religieux - Eglise ou chapelle
Code postal : 68190
Date de dépôt : 31/03/2016



Place de l'église.
GPS : 47°51'57" N, 7°21'08" E

L'église Saint-Martin est mentionnée en 1297. Elle sera agrandie dans un style gothique et restaurée aux 15e et 17e siècles. Elle était alors entourée de son cimetière. On y voyait dans le chœur l'aérolithe tombé le 7 novembre 1492 sur le ban d'Ensisheim. C'est l'empereur Maximilien, de passage dans la ville avec ses troupes, qui avait exigé qu'il soit accroché dans l'église.
En 1854, la nef, le chœur et une partie du clocher s'effondrent, détruisant notamment l'orgue Jean-André Silbermann de 1742.
L'architecte Aristide (ou Dominique ?) Poisat fut chargé de la reconstruire au même endroit entre 1857 et 1869, en grès, de style ogival, ne conservant de l'ancien édifice que…ses gargouilles.
Elle est en 3 vaisseaux avec un transept et un chœur allongé.
La chaire dessinée par l'architecte Dominique Poisat et sculptée par Edouard Meigret, tous 2 de Belfort, en 1862, est remarquable. Elle est adossée à un pilier, réalisée en bois, calcaire et plâtre retravaillé, peint et doré. La cuve, ornée des 4 évangélistes, repose sur un pilier.
Les 3 autels gothiques, de 1867, sont également l'œuvre de l'architecte Dominique Poisat et du sculpteur Edouard Meigret.
On remarque dans le baptistère une piéta en bois polychrome, du 14e siècle. Elle était auparavant devant l'autel latéral gauche dédié à la Vierge.
Enfin l'orgue actuel est le 6e du lieu. L'instrument a été construit par Martin Rinckenbach en 1897 dans un buffet néo-gothique réalisé par Théophile Klem de Colmar.
Les vitraux font l'objet d'une présentation à part (voir PP).

Numro du petit patrimoine : 68082_9








L'orgue Rinckenbach et le buffet Th. Klem



La chaire à prêcher



Les autels latéraux


 
Localisation de la commune :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Ensisheim
A Ensisheim, Fontaine Rodolphe de Habsbourg
A Ensisheim, La chapelle Saint-Erhard, actuel temple protestant
A Ensisheim, L'Auberge de la Couronne
A Ensisheim, L'Hôtel de la Régence
A Ensisheim, La Maison Centrale
A Ensisheim, La Maison Peschery
A Ensisheim, Mais qui est-il ?
A Ensisheim, Le monument aux morts
A Ensisheim, Le cheval de trait
A Ensisheim, Les vitraux de l'église Saint-Martin