Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

La chapelle Sainte-Odile à Scherwiller (67)

 

Autres petits patrimoines dans le département 67
(Bas Rhin)

A Sélestat, La Pentecôte.


A Sélestat, Ignace de Loyola vainqueur !


A Barr, Eglise protestante Saint Martin.


A Kintzheim, La chapelle de l'Aigle


A Sélestat, L'oratoire Blauhustenkapelle


A Sélestat, La synagogue


A Sélestat, L'église protestante


A Sélestat, L'église Saint-Antoine


A Sélestat, La chaire baroque de l'église Sainte-Foy


A Sélestat, La chaire Renaissance de l'église Saint-Georges


A Blienschwiller, Le Mont des Oliviers


A Osthouse, La chapelle Saint-Wolfgang des Zorn de Bulach


A Eichhoffen, La chapelle Saint-Jean-Baptiste


A Diebolsheim, Le calvaire à 3 personnages


A Rhinau, Le chœur de l'ancienne église Saint-Michel


A Epfig, L'oratoire ex-voto


A Limersheim, Le calvaire du nouveau cimetière


A Erstein, Le calvaire du cimetière



Département : Bas Rhin
Arrondissement : Sélestat-Erstein
Canton : Sélestat
GPS : 48.2870 N / 7.4268 E
Rubrique : Religieux - Eglise ou chapelle
Code postal : 67750
Date de dépôt : 13/06/2013



Une chapelle existait déjà en 1118 dédiée à sainte Odile, patronne de l'Alsace. En effet, la légende assure que sainte Odile, fuyant le château paternel, aurait séjourné à Scherwiller, d'où sa nourrice était originaire. Ce lieu est donc, après le Mont-Sainte-Odile, le lieu le plus ancien dédié à sainte Odile.
La chapelle, reconstruite par le chapitre de la cathédrale de Strasbourg, devient en 1208 le centre d’une des 2 paroisses de Scherwiller, desservie par un vicaire.
Episode tragique : le 20 mai 1525, lors de la guerre des Rustauds, les soldats du duc Antoine de Lorraine incendièrent Scherwiller.
Plus tard les 2 paroisses furent réunies, les droits de patronage exercés à tour de rôle par l'abbaye de Honcourt et le Grand Chapitre de Strasbourg. L'autre église, devenue l'unique paroissiale, fut reconstruite dès 1528. Même si la chapelle ne fut reconstruite qu'en 1726, le pèlerinage restait très fréquenté.
Déclaré à la Révolution bien national, elle fut vendue en 1792 à un particulier. Rendue au culte en 1807, elle resta privée et ne fut léguée à la commune qu'en 1853, à condition d'une messe annuelle pour les donateurs, comme l'atteste la plaque en marbre noir.
La chapelle possède depuis 1836 une relique de sainte Odile, un doigt.

A gauche, les 2 statues en bois clair de saint Joseph et de la Vierge datent des années 1960, sculptées par R. Rapp.
De l'autre côté de la grille, on peut apercevoir, à droite, un tableau du peintre Carola Sorg, relatant la fuite de sainte Odile, aveugle. Elle fut emportée par sa nourrice loin de son père, le duc Aldaric ou d'Etichon, qui voulait la tuer à cause de sa cécité (qui disparut à son baptême). En bas la maison du meunier qui les accueillit, en haut le château du Hohenbourg, futur monastère Sainte-Odile.
Sur le mur de gauche, plusieurs personnages autour d'une grande croix : le duc Etichon dans les flammes du purgatoire, saint Christophe avec l'Enfant Jésus sur ses épaules et saint François d'Assise.
Les retables des autels latéraux montre des peintures sur toile de saint Joseph et de la Vierge.
Au pied du pilier central en bois se trouve le reliquaire du doigt de sainte Odile.
Le chœur roman abrite un autel en grès habillé d'un retable baroque, dépouillé de quelques personnages volés. Au centre sainte Odile tient la crosse d'abbesse et le livre aux yeux.

Cette chapelle se trouve rue Sainte-Odile.
GPS : 48°17'13" N / 7°25'36" E

Numro du petit patrimoine : 67445_2













 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Sélestat
A Châtenois, Croix "Mon Jésus Miséricorde" à Châtenois
A Sélestat, Bel oratoire coloré à Sélestat (vieux chemin de Châtenois)
A Châtenois, Croix "O Mon Jésus ayez pitié de nous" à châtenois
A Sélestat, Stèle au Maréchal de Lattre de Tassigny
A Ebersheim, L'église Saint-Martin, l'extérieur
A Ebersheim, La chapelle de la Feldlach
A Sélestat, La chapelle Notre-Dame-du-Chêne
A Sélestat, Ignace de Loyola vainqueur !
A Sélestat, La fontaine de la rue du 17 novembre
A Sélestat, Humanisme.
A Sélestat, La Maison Ziegler et son oriel
A Sélestat, La fresque de Saint-Barthélémy sur la Grande Boucherie
A Sélestat, La Lame de Sélestat
A Sélestat, Puits de la Place du Marché Aux Poissons à Sélestat
A Châtenois, Oratoire au pied de l'église Saint Georges à Châtenois
A Sélestat, La fontaine 1521
A Ebersheim, L'église Saint-Martin, l'intérieur
A Scherwiller, La chapelle du Taennelkreuz
A Ebersheim, La chapelle Notre-Dame de Lourdes
A Sélestat, La Pentecôte.
A Sélestat, Le portail de l'Hôtel Fels
A Sélestat, L'oratoire Blauhustenkapelle
A Sélestat, L'église Saint-Antoine
A Sélestat, Le portail de l'hôtel d'Ebersmunster
A Sélestat, Magnifique château d'eau de Sélestat
A Sélestat, Monument en hommage à l'entrée des troupes de Louis XIII à Sélestat en 1634
A Sélestat, Le Rêve
A Sélestat, Le monument aux morts de Sélestat
A Ebersheim, Les vitraux de l'église Saint-Martin
A Scherwiller, La chapelle Saint-Wolfgang
A Orschwiller, La chapelle Saint-Joseph
A Sélestat, Maison Goll.
A Sélestat, Les Bains Municipaux
A Sélestat, La synagogue
A Sélestat, La chaire baroque de l'église Sainte-Foy
A Sélestat, Tour de l'Horloge (ou tour Neuve) de Sélestat
A Sélestat, Le Corso Fleuri : La grande fête de l'été sélestadien
A Sélestat, Les Zewwelatreppler
A Châtenois, La chapelle Sainte Anne
A Ebersheim, Le calvaire près de l'église Saint-Martin
A Sélestat, La chapelle Notre-Dame-des-Neiges
A Sélestat, Trompe la vue, mais pas le goût.
A Kintzheim, La chapelle de l'Aigle
A Sélestat, La Poste Impériale
A Sélestat, L'église protestante
A Sélestat, La chaire Renaissance de l'église Saint-Georges