Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

La méridienne de l'église Saint-Michel à Reichshoffen (67)

 

Autres petits patrimoines dans le département 67
(Bas Rhin)

A Sélestat, Le portail de l'Hôtel Fels


A Strasbourg, Le portail Saint-Laurent de la cathédrale


A Strasbourg, L'ancienne Caisse d'Assurance Maladie


A Eckartswiller, La colonne monumentale près de Danne-et-Quatre-Vents


A Strasbourg, L'immeuble 26 Allée de la Robertsau


A Strasbourg, L'entrée du Foyer du Célibataire


A Bouxwiller, Le cadran solaire de l'école Marguerite Thiébold


A Strasbourg, La façade de l'Aubette


A Strasbourg, Les 4 continents



Département : Bas Rhin
Arrondissement : Haguenau
Canton : Niederbronn-les-Bains
GPS : 48.9317 N / 7.6642 E
Rubrique : Détail architectural - Autre
Code postal : 67110
Date de dépôt : 21/06/2013



Cette méridienne se trouve à droite du portail principal de l'église, tourné vers la rue de l'église.
GPS : 48°55'54" N / 7°39'51" E
C'est en 1845 que l'horloger Jean-Baptiste Schwilgué installa dans le cloché de l'église son horloge qui animait les 4 cadrans autour du clocher. Pour régler cette horloge et la remettre périodiquement à l'heure, la seule référence était à l'époque le soleil. Une méridienne permettait de réaliser cette opération. A midi, heure locale, lors du passage au méridien local, le soleil passant par le trou du disque (l'œil) tombait exactement sur la barre verticale.
Le sacristain vérifiait le moment de midi à sa montre à gousset et grimpait dans le clocher régler l'horloge et ses 4 cadrans qui devenait la référence pour les habitants mettre leurs montres à l'heure.
L'ancienne méridienne a vieilli et a progressivement disparu. L'horloge Schwilgué, qui a été remplacée en 1994, est visible dans le hall de la mairie (8 rue des Cuirassiers).
En mars 2013, une nouvelle méridienne a remplacé l'ancienne au même endroit et de mêmes dimensions. Un panneau de 2,30 m de hauteur sur 40 cm de largeur porte un "huit" (l'équation du temps) et une barre verticale d'1,80 m. Une potence avec à son extrémité un disque perforé est aussi scellé dans le mur.

La construction d'un tel appareil est plus complexe. D'une façon simplifiée :
Elle tient compte de la position du lieu (latitude et longitude) et de l'inclinaison de l'axe de la terre par rapport à son plan orbital (23°27'). Ainsi en hiver le soleil est bas, l'ombre est haute, et au solstice d'hiver le 21 décembre à midi l'ombre du disque est au plus haut. A l'inverse, le 21 juin, au solstice d'été, l'ombre est au plus bas.
Voici définis les points extrêmes verticaux.

Pourquoi ce "huit" ?
On a tous appris que la terre tourne autour du soleil en 365 jours ¼ et qu'elle tourne sur elle-même en 24 heures.
Ben pas tout à fait. La terre tourne autour du soleil selon une ellipse et non un cercle et à une vitesse variable. Il n'y a que 4 jours dans l'année où la terre fait sa rotation quotidienne en 24 heures, à quelques secondes près, en moins : le 16 avril, le 14 juin et le 2 septembre et en plus : le 24 décembre. Tous les autres jours les écarts varient en plus ou en moins avec un maximum d'amplitude d'environ 16 minutes le 12 février et le 5 novembre.
Voilà pourquoi cette courbe matérialise la variation de la durée quotidienne de la rotation de la terre sur elle-même.

Pour passer de l'heure solaire vraie (heure des cadrans solaires) à l'heure de la montre, il faut appliquer 3 corrections : la correction de longitude par rapport au méridien de Greenwich, la correction de l'heure légale (1 heure en plus de l'heure solaire en hiver, 2 en été) et l'équation du temps, en fait l'écart entre le temps moyen et le temps vrai.

Numro du petit patrimoine : 67388_4







 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Niederbronn-les-Bains
A Zinswiller, Le B24 du 11 décembre
A Reichshoffen, La chapelle de Wohlfartshoffen
A Reichshoffen, L'Altkirch, vestige en péril d'une léproserie
A Reichshoffen, La Synagogue
A Reichshoffen, L'élévateur hydraulique du château de Dietrich
A Gundershoffen, L'horloge solaire à 24 cadrans de Gundershoffen
A Zinswiller, Le calvaire des anges à Zinswiller
A Dambach, La Chapelle Notre-Dame des Champs
A Reichshoffen, Le monument aux morts
A Reichshoffen, Le tombeau des de Bussièrre et de Leusse
A Reichshoffen, La Vierge noire, ex-voto du choléra
A Walck (La), La statue de Jeanne d'Arc sur le monument aux morts
A Oberbronn, La fontaine des 2 dragons à Oberbronn
A JAEGERTHAL, La Chapelle Notre-Dame de L'Immaculée-Conception
A Reichshoffen, Le monument aux morts des ambulances de 1870
A Reichshoffen, Les vestiges des enceintes fortifiées, la Tour des Remparts
A Uttenhoffen, La plus petite église protestante d'Alsace
A Oberbronn, La fontaine de l’ange à Oberbronn
A Reichshoffen, L'église Saint-Michel
A Reichshoffen, Le monument des Cuirassiers, le centenaire
A Reichshoffen, Les vestiges des enceintes fortifiées, la Tour des Suédois
A Bitschhoffen, Les vitraux de l'église Saint-Maurice