Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

La chapelle protestante à Offendorf (67)

 

Autres petits patrimoines dans le département 67
(Bas Rhin)

A Haguenau, La chapelle du château Walck


A Haguenau, La chapelle du Carmel du Sacré-Cœur de Marienthal


A Haguenau, L'Eglise Saint-Nicolas, l'intérieur


A Haguenau, Le Saint-Sépulcre de l'église Saint-Nicolas


A MARIENTHAL, La basilique Notre-Dame-des-Douleurs de Marienthal


A Rœschwoog, L'église Saint-Barthélemy


A Reichshoffen, La Synagogue


A Niederschaeffolsheim, Le Mont des Oliviers de la famille Lang


A Soufflenheim, Le chemin de croix Paul Messner


A JAEGERTHAL, La Chapelle Notre-Dame de L'Immaculée-Conception


A Batzendorf, L'église Saint-Arbogast


A Dambach, La Chapelle Notre-Dame des Champs


A Bischwiller, La chapelle de la Jute


A Dauendorf, La chapelle Saint Antoine


A Ohlungen, La chapelle Saint-Jacques de Keffendorf


A Uttenhoffen, La plus petite église protestante d'Alsace


A Reichshoffen, La chapelle de Wohlfartshoffen


A HARTHOUSE, La chapelle Saint Wendelin d'Harthouse



Département : Bas Rhin
Arrondissement : Haguenau
Canton : Bischwiller
GPS : 48.7122 N / 7.9105 E
Rubrique : Religieux - Eglise ou chapelle
Code postal : 67850
Date de dépôt : 31/05/2013



Cette chapelle est 1 rue du Temple, à l'angle de la rue Principale.
Au 19e siècle, Offendorf, au bord du Rhin, fut le plus grand village batelier d’Europe. Cette activité permit son développement et rendit nécessaire la construction d'un temple pour les protestants. L'affaire fut longue. Dès qu'un terrain se libérait, son prix s'envolait. Enfin, la paroisse put acquérir en 1870 le terrain de l'ancien relais de poste "Zum Ochsen" pour une somme modique. Et là, c'est la situation politique (guerre franco-allemande de 1870-71 et l’annexion de l’Alsace-Moselle au Reich) qui gêna la progression de l'affaire. L'acquisition fut confirmé en 1873 et la chapelle construite 5 ans plus tard grâce à l'aide des paroissiens qui se rendirent avec leurs charrettes aux carrières de grès de Rothbach (environ 50 km) chercher la pierre et à Soufflenheim (environ 20 km), les briques.
La chapelle fut inaugurée le 26 décembre 1878. Les paroissiens avaient enfin une chapelle, mais le pasteur devait toujours venir de Bischwiller (environ 10 km) à cheval ou en bicyclette…
A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, en janvier 1945, le village fut quasiment détruit et la chapelle éventrée par un obus. Il fallut encore attendre pour qu'elle soit réparée et à nouveau inaugurée en mai 1956. Depuis un office est célébré chaque semaine dans cet édifice considéré comme un des plus anciens de la commune.
La brique en relief dans les angles, l'encadrement des fenêtres géminées et les contreforts, est opposée à la pierre claire et aux surfaces lisses blanches. Au sommet de la façade en mur-clocher, un édicule en pierre abrite une cloche.
GPS : 48°42'44" N / 7°54'38" E

Numro du petit patrimoine : 67356_1













 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Bischwiller
A Sessenheim, Le tumulus de Goethehügel
A Bischwiller, La chapelle protestante du Sonnenhof
A Bischwiller, La Doppel-Kapelle, l'intérieur de la chapelle catholique
A Soufflenheim, Le monument aux morts 1914-1918
A Rœschwoog, L'église Saint-Barthélemy
A Soufflenheim, Les potiers de Soufflenheim
A Bischwiller, Le kiosque à musique
A Soufflenheim, La Sainte-Cène du Oelberg
A Soufflenheim, La chapelle Paul Messner
A Bischwiller, L'ancienne chaudière de l'usine Schwebel-Schmidt
A Bischwiller, La chapelle de la Jute
A Soufflenheim, L'église Saint-Michel
A Soufflenheim, Le chemin de croix Paul Messner
A Bischwiller, Le monument aux morts en granite clair
A Bischwiller, La Doppel-Kapelle vue de l'extérieur
A Soufflenheim, Le monument aux morts de toutes les guerres
A Rœschwoog, La chapelle du cimetière