Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

Sainte Engrâce : l'église à Sainte-Engrâce (64)

 

Autres petits patrimoines dans le département 64
(Pyrénées-Atlantiques)

A Lacommande, Lacommande (64) : Eglise Saint Blaise. Extérieur.


A Lacommande, Lacommande (64) : Eglise Saint Blaise.


A Biriatou, L'église Saint-Martin de Biriatou


A Saint-Jean-de-Luz, Le retable de l'église Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-Luz


A Ainhoa, Eglise Notre Dame de l’Assomption.


A Bayonne, Église Saint-Esprit


A Ciboure, L’église Saint Vincent de Ciboure


A Ciboure, L’église Saint Vincent de Ciboure - Intérieur


A Bidart, La chapelle de la Madeleine de Bidart


A Saint-Pée-sur-Nivelle, Eglise Saint Pierre


A Bidart, La chapelle Saint Joseph des Falaises de Bidart


A Anglet, Le cimetière de sable du monastère Saint Bernard


A Bayonne, Le vitrail de la Cananéenne de la cathédrale de Bayonne


A Saint-Étienne-de-Baïgorry, Saint-Etienne-de-Baigorry l'église Saint Etienne


A Sauveterre-de-Béarn, Sauveterre-de-Béarn : église Saint-André


A Biarritz, L’iconostase de l’église orthodoxe


A Mendive, Mendive : chapelle Saint Sauveur d'Iraty


A Biarritz, L’église orthodoxe



Département : Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement : Oloron-Sainte-Marie
Canton : Tardets-Sorholus
GPS : 42.9955 N / -0.8100 E
Rubrique : Religieux - Eglise ou chapelle
Code postal : 64560
Date de dépôt : 09/01/2012



En remontant les gorges de la haute vallée du gave de Sainte-Engrâce , on ne s’attend pas à découvrir en bout de vallée, un chef d’œuvre de l’art roman : l’église de Sainte Engrâce.
Mais que savons-nous de cette église ?

La première mention de Sainte Engrâce est un acte de 1085 par lequel le Roi d’Aragon Sanche Ramire fait don du prieuré de Sainte Engrâce et de ses terres à l’abbaye navarraise de Leyre. La charte de donation sera confirmée par le pape Pascal II en 1100.

Malgré sa situation en fond de vallée sauvage et difficile, la renommée et la prospérité du monastère de Sainte Engrâce est grandissante, de nombreux pèlerins , en partance pour Compostelle , y font étape pour vénérer les reliques de la sainte.

La remontée des gorges de Ehüjarre permettait de rejoindre la vallée du Roncal, puis l’abbaye de Leyre, et ensuite poursuivre le chemin vers Compostelle en suivant la Via Tolosana.

A partir du XIVème siècle, l’instabilité politique nuit au monastère.
La Soule est occupée par les Anglais, la Navarre par les Espagnols coupant les liens avec l’abbaye de Leyre. Les guerres de religion apporteront leur lot de désolation : archives, mobilier et reliques sont détruits et une partie du domaine distribuée à une commune voisine.

En 1622, le culte catholique rétabli, Sainte Engrâce se procure une nouvelle relique, se dote de nouveaux mobiliers, mais ne pourra retrouver le faste d’antan.

Pendant la Révolution, son orfèvrerie sera saisie.

L’église sera classée monument historique dès 1841, et vers 1864 fera l’objet de travaux de restauration sous la responsabilité de l’architecte Boeswilwald , travaux étalés jusqu’en 1905.

L’église a de nos jours un aspect extérieur massif, le coté sud , droit et sans ouverture, tombant sur un à-pic, le coté nord présentant des contreforts massifs(datant de la restauration de 1864). La toiture d’ardoise est asymétrique.
Le coté ouest présente un auvent protégeant des pluies le portail orné d’un chrisme soutenu par deux anges.

Coté intérieur, nous avons une nef à 4 travées, et des cotés collatéraux prolongés par l’abside .
25 m de longueur, 15 m de large, l’ensemble reste de dimensions modestes.
Et on notera la présence partout de voûtes romanes

Mais ce qui nous frappera, sera la richesse et le bon état des chapiteaux sculptés. Il y en a 24 .
Une douzaine sont historisés, les autres présentant des thèmes décoratifs .
Dans les historisés, les personnages que l’on retrouve sont Adam, Eve ,Saint-Joseph, la Vierge et l’enfant, les bergers, Salomon, la reine de Sabat .. des scènes de danses avec des musiciens, et l’ours etc…

A l’extérieur, on pourra remarquer un certain nombre de superbes stèles discoïdales

Vous ne regretterez pas d’être venus visiter l’église romane de Sainte Engrâce, car elle vaut le déplacement., et de ramener en souvenir, de belles photos de ces chapiteaux.

Numro du petit patrimoine : 64475_1













 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Oloron-Sainte-Marie
A Oloron-Sainte-Marie, Le St Grat de Ste Marie.
A Accous, St Saturnin de Jouers
A Sauveterre-de-Béarn, Sauveterre-de-Béarn : église Saint-André
A Gurs, GURS les baraquements du camp de GURS
A Oloron-Sainte-Marie, Le portail de la cathédrale Sainte Marie.
A Aydius, Aydius Église Saint-Martin, XIVe et XVe siècles
A Aussurucq, la fontaine d'Ahuzki
A Gurs, GURS le cimetière des déportés du camp de GURS
A Oloron-Sainte-Marie, La cathédrale Sainte Marie.
A Lasseube, Lasseube L'église de l'Assomption. XVIe siècle
A Buzy, BUZY Le dolmen
A Lacommande, Lacommande (64) : Eglise Saint Blaise. Extérieur.
A Oloron-Sainte-Marie, L'église Sainte-Croix d'Oloron.
A Hôpital-Saint-Blaise (L'), L'église de l'Hôpital-Saint-Blaise
A Accous, Accous Obélisque Despourrins
A Lacommande, Lacommande (64) : Eglise Saint Blaise.