Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

La crypte du camp de concentration de Thil-Longwy à Thil (54)

 

Autres petits patrimoines dans le département 54
(Meurthe et Moselle)

A Dolcourt, Calvaire monument aux morts.


A Viterne, Le monument aux morts de la Grande Guerre


A Thorey-Lyautey, Monument aux morts de la Grande guerre.


A Gondreville, A la Vierge protectrice


A Fey-en-Haye, Fey-en-Haye, un village disparu pendant la Grande Guerre


A Fey-en-Haye, L'église et le monument aux morts


A Montauville, La Croix des Carmes


A Montauville, Le cimetière militaire du Pétant


A Fraisnes-en-Saintois, Poilu en couleurs.


A Tanconville, Honneur au 15/3 !


A Bertrichamps, La Dignité.


A Cirey-sur-Vezouze, Aux morts de 1914-18.


A Baccarat, Le monument aux morts de 1870-1871


A Bertrichamps, Le menhir de granite rose


A Pierre-Percée, Monument aux morts de 1914-18 et 1870-71.


A Blâmont, Victoire ailée !


A Magnières, Après la victoire...


A Toul, Monuments aux morts.



Département : Meurthe et Moselle
Arrondissement : Briey
Canton : Villerupt
GPS : 49.4780 N / 5.9044 E
Rubrique : Commémoratif - Mémoire de guerre
Code postal : 54880
Date de dépôt : 23/07/2013



Le camp de concentration de Thil-Longwy était installé sur la commune de Thil, proche du cimetière, au nord du village. Une crypte en garde la mémoire (accès fléché).
GPS : 49°28'41" N / 5°54'16" E

Le camp de Thil était un camp de travail, kommando (annexe) du camp du Struthof (KL-Natzweiler).
Il était inconnu, à l'époque, des Alliés et reste ignoré, encore aujourd'hui, de beaucoup de gens !
C'est pourtant le seul camp de concentration installé par les nazis en territoire français non annexé. Et c'est aussi la seule usine de fabrication de "V1" installée sur le territoire français non annexé.
Il était caché par la nature environnante. Mais sa présence a été cependant attestée par un rapport de mars 1951 provenant des archives d'Arolsen (service international de la Croix-Rouge).
Il était appelé "camp de travail de Erz" et a probablement été actif du 10 mai 1944 jusqu'aux premiers jours du mois de septembre 1944, où il fut évacué vers l'Allemagne devant l'approche des Alliés. On parle de 800 à 900 déportés passés dans ce camp.
Mais aucune fusée n'y a jamais été fabriquée.

Pourquoi à Thil ?
Peenemünde, principal centre de fabrication des fusées V1 et V2, ayant été bombardé, il fut décidé, comme à Dora, de construire une usine souterraine pour l'assemblage de ces fusées.
La mine de fer souterraine du Tiercelet, dont les galeries pouvaient être aménagées facilement en ateliers, fut ainsi choisie. Une ligne de chemin de fer de 1600 m fut construite pour permettre le trafic des matériaux et l'apport quotidien d'ouvriers depuis les camps d’Errouville et de Morfontaine.
Le camp de concentration fournissant l'appoint. Ici régnait un régime carcéral sévère sous la poigne des nazis, mais pas d'exécution : la fatigue et la faim s’en chargeaient. Les corps étaient brûlés dans un four crématoire récupéré aux abattoirs de Villerupt. Ce four est aujourd'hui visible dans la crypte.
Les habitants manquaient de tout. Après l'évacuation, le camp a été pillé et détruit en quelques mois, au point qu'il n'en reste plus aucune trace ! L'accès à la mine est muré.

La crypte de Thil a été bâtie à l'initiative des habitants de Thil "afin que le souvenir de ceux qui ont souffert en ces lieux reste présent à la mémoire des hommes".
Inaugurée le 17 novembre 1946, elle a été classée "Nécropole nationale" en 1984 par le Secrétariat des Anciens Combattants.

Numro du petit patrimoine : 54521_1













 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Briey
A Mars-la-Tour, Monument aux Morts à Mars la Tour
A Labry, La tour Mahuet
A Cons-la-Grandville, Le château de Cons la Grandville
A Longwy, Le monument aux Défenseurs de Longwy, 2e monument
A Pierrepont, La nécropole nationale française de Pierrepont
A Avril, L'oratoire des Garand
A Crusnes, La fresque de la mine de fer de Crusnes
A Crusnes, Eglise en FER de Crusnes
A Chenières, Le lavoir-tunnel de Chénières
A Longwy, Le monument aux Défenseurs de la Place de Longwy, 3e monument
A Pierrepont, Le cimetière militaire allemand de Pierrepont
A Avril, Le colombier de l'ancienne abbaye de Saint-Pierremont
A Tucquegnieux, L’oratoire de l’Immaculée Conception
A Longwy, Les fortifications de la ville neuve : La porte de France
A Thil, Le sentier de mémoire du camp de concentration de Thil-Longwy
A Longwy, Le monument à Alfred Mézières
A Longwy, La chapelle Notre-Dame-du-Mont-Carmel dite chapelle Margaine
A Sancy, L'église Saint-Nicolas
A Mancieulles, Le calvaire de la Trinité
A Cons-la-Grandville, Le haut-fourneau de Cons la Grandville
A Longwy, Le monument aux Défenseurs de Longwy, 1er monument
A Pierrepont, La chapelle funéraire de la famille Seillière
A Montigny-sur-Chiers, La chapelle Notre-Dame des Pauvres à La Roche