Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

OUVRAGES DEFENSIFS de l’abbaye bénédictine d’Evron à Évron (53)

 

Autres petits patrimoines dans le département 53
(Mayenne)

A Évron, Chapelle du Cœur-Immaculé de Marie à Évron.


A Évron, Chapelle Saint-Joseph à Évron.


A Bannes, BANNES, SAINT JEAN BAPTISTE, extérieur et architecture romane.


A Montourtier, Le calvaire du château de Bourgon et la légende de la dame de Courcelle


A Genest-Saint-Isle (Le), Chapelle Saint Bernard


A Montourtier, Chapelle du château de Bourgon


A Montourtier, Calvaire de mission de Montourtier


A Nuillé-sur-Vicoin, Croix de Montmoult


A Saulges, Retable du Christ au Calvaire (1401).


A Saulges, Sarcophages mérovingiens


A Saint-Pierre-des-Landes, Église de Mégaudais


A Laval, Eglise Saint-Pierre


A Juvigné, Chapelle saint Roch


A Saint-Jean-sur-Mayenne, Chapelle Saint Trèche


A Saint-Ouën-des-Toits, Saint Roch 1/2 - La chapelle


A Saint-Georges-sur-Erve, Oratoire


A Ahuillé, Croix de mission - 1843


A Sainte-Suzanne, Statuaire de l’église de Sainte Suzanne.


A Saint-Berthevin, Chaire de Saint Berthevin


A Port-Brillet, Les vitraux de l'église de Port-Brillet.


A Cossé-en-Champagne, "Renée", une cloche de l'église Notre-Dame.


A Changé, Croix de cimetière XIXème siècle.


A Bazougers, chapelle du prieuré


A Gravelle (La), Les vitraux de l'église Saint-Jacques.


A Chailland, Chapelle de l'Habit


A Sainte-Gemmes-le-Robert, Sur les chemins du Mont Saint Michel - La croix cémétériale de Sainte Gemmes le Robert


A Laval, Notre-Dame de Pritz.



Département : Mayenne
Arrondissement : Laval
Canton : Évron
Rubrique : Religieux - Autre
Code postal : 53600
Date de dépôt : 21/09/2014



Après les troubles de la guerre de cent ans et des guerres de religion le monastère décida de construire une défense autour de l’abbaye. Des marques en restent bien visibles ;
Des douves furent creusées, l’eau était proche, la nappe phréatique est moins d’un mètre au-dessous de la crypte ; deux pont-levis permettaient l’accès un à la porte actuelle de la basilique ornée des armes du comte de Maine et de son allier la famille de Blois entre la partie romane et la reconstruction gothique, l’autre à l’est près du logement de l’abbé permettant l’accès à la chapelle saint Crespin et à l’enceinte monastique.
Une muraille fut construite autour, il reste deux porches un à l’est en face du pont levis l’autre au sud ; le rempart est complètement détruit au sud, à l’est sa trace est marquée par les façades des maisons entourant l’abbaye.
Deux tours sont visibles dont l’une à l’angle du logis de l’abbé ornée d’un cadran solaire ; la tour du clocher porche a peut-être été transformée pour en faire un ouvrage défensif avec remplacement des grandes ouvertures par des fenêtres étroites.
Ces défenses n’ont jamais servis et furent abandonnées, l’abbaye n’a plus subie de violences militaires avant la révolution.

Rappelons que la ville d'Évron est née de l'existence de l'abbaye dès le VII° siècle.
Plusieurs périodes ont entraîné la fortification du bourg monastique, puisqu'au moins un donjon entouré de fossés existait au XI° siècle.
Puis entre 1367 et 1369, les moines fortifient à nouveau l'abbaye, renforcent par des fossés et sollicitent les habitants pour tenir le guet. Mais en 1418, l'invasion anglaise a raison de ce système de défense.
Au moment des guerres de religion, une nouvelle enceinte est construite en 1577, au-delà de nouveaux fossés. La muraille était approximativement large de 1,60 mètre et haute de 5 mètres.
C'est en 1780 que les douves sont comblées, remplacées par des jardins, et que des constructions sont adossées à la muraille.
Ce sont ces marques de fortifications que nous pouvons toujours découvrir, telles que la tour carrée et les meurtrières de l'abbatiale, l'emplacement des passages des bras de manœuvre des ponts-levis, les tours et porches ainsi que l'enfilade de maisons, place de l'abbatiale, qui suit parfaitement le tracé des douves et du mur d'enceinte. Les porches situés en amont des fossés étaient très probablement fermés par de lourdes portes.

Numro du petit patrimoine : 53097_5


Porte de la basilique surmontée des montants du pont-levis



Porte est



Tour à l'angle du logis de l'abbé



L'ouverture en haut a été remplacée par deux fenêtres



Deux tours de l'enceinte abbatiale et le porche du pont-levis



Cadran solaire



A l'est, portes rue de Ste-Gemmes et place de l'abbatiale.



Emplacement des bras de manœuvre du pont-levis, place de l'abbatiale.



Vers la chapelle St Crespin, après passage de la porte de la basilique.


 
Localisation de la commune :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Évron
A Évron, Pignon en trompe l'oeil
A Saint-Georges-sur-Erve, Oratoire
A Saint-Christophe-du-Luat, Fours à chaux
A Évron, Chapelle Saint-Joseph à Évron.
A Sainte-Gemmes-le-Robert, Le Rubricaire
A Sainte-Gemmes-le-Robert, Sur les chemins du Mont Saint Michel - Tombe de l'officier pilote Joseph John Fletcher
A Évron, Four Sainte-Anne
A Sainte-Gemmes-le-Robert, Pierres Jumelles
A Sainte-Gemmes-le-Robert, Sur les chemins du Mont Saint Michel - La croix cémétériale de Sainte Gemmes le Robert
A Évron, Médiathèque Michel Nicolas, ancienne halle aux grains et mairie
A Évron, Cadran solaire, de type sphère armillaire
A Vimarcé, Retable de la Nativité en l'église saint Jean-Baptiste
A Évron, Chapelle du Cœur-Immaculé de Marie à Évron.