Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

Musée Robert Tatin à Cossé-le-Vivien (53)

 

Autres petits patrimoines dans le département 53
(Mayenne)

A Champgenéteux, "Véga", la table d'orientation et son cadran solaire de Champgenéteux.


A Mayenne, Fresque au centre commercial Leclerc (2/2)


A Mayenne, Fresque au centre commercial Leclerc (1/2)


A Laval, LC4


A Mayenne, LA CARAVELLE, girouette, rond point de l’Europe.


A Ernée, Hommage d’un enfant du pays à un autre enfant du pays.


A Château-Gontier, Sculpture de Philippe Thill devant la salle omnisports – Avenue Aristide Briand.


A Gastines, Statue de Lise Tatin à Gastines


A Cropte (La), L'art sacr� de Patricia M�nouha 2/2


A Ernée, Balade des trois subious - Cadrans solaires rue Jeanne d'Arc


A Cossé-le-Vivien, Musée Robert Tatin - La Porte de la Lune


A Laval, "La Joie" - Louis Derbré - Place Jean Moulin.


A Évron, Pignon en trompe l'oeil


A MELLERAY LA VALLEE, Sur les pas de Pissarro et Piette (1/3)


A Laval, "Il me fait tourner la tête".


A Laval, Tags à l'ancien hippodrome de Laval (1/2)


A Saint-Berthevin, Gare au gorille...


A Cossé-le-Vivien, Musée Robert Tatin - Allée des géants - Episode 1/4


A Laval, Del'Aune - Hommage au Douanier Rousseau.


A Cosmes, Le Couple tendresse - Lise Tatin.


A Laval, L'envol - Del'Aune.


A Laval, Ubu Roi - Parvis des Droits de l'Homme - Del'Aune (1998).


A Château-Gontier, Le kiosque à musique (1868).


A Mayenne, Trompe l'oeil.



Département : Mayenne
Arrondissement : Château-Gontier
Canton : Cossé-le-Vivien
GPS : 47.9332 N / -0.8965 E
Rubrique : Art - Sculpture
Code postal : 53230
Date de dépôt : 05/02/2006



C'est le 1er juin 1962 que Robert Tatin s'installe au lieu-dit "La Frénouse", situé sur la commune de Cossé-le-Vivien.

Séduit par l'environnement, l'espace et l'architecture de la maison qu'il venait d'acquérir, il entreprend, comme il le souhaitait, d'en faire un lieu de rencontres.

Dès cette date, les travaux de restauration de la maison et la mise en place des constructions du Musée, commencent.

En mars 1965, lors du passage du Général de Gaulle, Président de la République, dans la cité, le Maire, au nom de ses administrés, lui offre une gouache de Robert Tatin.

Le Général de Gaulle, à cette occasion, s'entretient avec Robert Tatin. Au cours de cet échange, le Président de la République, lui promet de lui ménager une entrevue au Ministère de la Culture avec Monsieur Malraux, Ministre.

Ce premier pas franchi, Robert Tatin poursuit son travail. Artiste peintre, charpentier au trait, architecte, sculpteur, peintre en bâtiment, décorateur, fileur, étalagiste, céramiste, fresquiste et mosaïste, toutes qualités reconnues par ses pairs. (1er prix de sculpture, Brésil 1951 - prix de la Critique, Paris 1961) lui permettent de réaliser un module architectural d'importance, avec salles d'exposition pour les oeuvres peintes et dessinées.

L'inauguration officielle a lieu le 14 octobre 1969, sous la présidence de Monsieur Bourgin, Préfet, en présence de Monsieur Allemand, Inspecteur Général de la création artistique des affaires culturelles à Paris et toutes les personnalités du Monde Politique, Artistique et Culturel du département.

A la mort de Robert Tatin, survenue le 16 décembre 1983, le Musée dans son essence est achevé.

Pour accéder au Musée, il faut emprunter un chemin de 80 mètres environ, que l'artiste a bordé de statues. Voir à ce sujet les petits patrimoines intitulés "Musée Robert Tatin - Allée des géants - Episodes 1 à 4".

Le visiteur découvre ensuite un module architectural installé sur une surface au sol de 1200 mètres carrés environ. Devant lui s'élève la porte des Géants, les cinq grands peintres privilégiés de Robert Tatin : Rembrandt, Van-Gogh, Léonard de Vinci, Goya et Delacroix.

Puis sur les murs d'enceinte, des bas reliefs renvoyant aux mythologies, chinoises et françaises. De chaque côté des bas reliefs, le dragon, où tout en lui nous porte à croire que l'artiste y symbolise les passions et le côté démoniaque du genre humain. Son énorme tête est coiffée d'une trilogie de personnages, il s'agit ici de montrer les passions maîtrisées.

Une fois franchies les portes du Musée, le visiteur se trouve devant l'architecture intérieure du Musée qui s'organise autour d'un bassin en forme de croix (croix dite de St André, frére de St Pierre crucifié en Palestine) tel un patio ou un cloître, mais dont le parcours s'oriente suivant la rotation de la terre.

En face du visiteur s'élève une statue haute de 6 m 50, Menhir appelé Notre-Dame-Tout-Le-Monde, lien entre le ciel et la terre. Son socle plonge ses racines dans l'eau du bassin source de vie. Voir à ce sujet le petit patrimoine intitulé "Musée Robert Tatin - Notre Dame tout le Monde".

A droite, au soleil levant, c'est la Porte du Soleil haute de 5 m 50, construite comme un dolmen avec deux statues pour pilier, statues évoquant l'îles de Pâques. Voir à ce sujet le petit patrimoine intitulé "Musée Robert Tatin - La Porte du Soleil".

A gauche, au soleil couchant, c'est la Porte de la Lune (hauteur 5 m 50, largeur 6 m) sorte de panneau en bas reliefs avec une légère connotation mexicaine. Voir à ce sujet le petit patrimoine intitulé "Musée Robert Tatin - La Porte de la Lune".

De l'autre côté de la maison de Robert Tatin, il est également possible de découvrir des oeuvres d'autres artistes, plus récentes. Voir à ce sujet les petits patrimoines suivants :

+ Les grandes orgues cosmiques aux déesses tutélaires, de B. Nel (2005),
+ Le baiser à la maîtresse du vent, de D. Coutelle (2001).
+ Sans titre, de P. Richard (1999).

Je ne peux que vous conseiller la visite du musée Robert Tatin, avec la présentation par un guide, qui vous permettra de mieux comprendre les oeuvres de cet artiste.

Numro du petit patrimoine : 53077_13


Le jardin des méditations (1)



La porte des géants



Le dragon



Le jardin des méditations (2)



Vue extérieure du musée



Le jardin des méditations (3)






 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Cossé-le-Vivien
A Saint-Poix, Chapelle Sainte-Geneviève
A Cossé-le-Vivien, Musée Robert Tatin - Allée des géants - Episode 2/4
A Cossé-le-Vivien, Musée Robert Tatin - Allée des géants - Episode 3/4
A Cossé-le-Vivien, Musée Robert Tatin - Sans titre
A Chapelle-Craonnaise (La), Janus.
A Cosmes, Le Couple tendresse - Lise Tatin.
A Saint-Poix, Inventaire de l'église de St Poix
A Cossé-le-Vivien, Campanile
A Cossé-le-Vivien, Musée Robert Tatin - La Porte du Soleil
A Cossé-le-Vivien, Musée Robert Tatin - Allée des géants - Episode 4/4
A Quelaines-Saint-Gault, Tombeau de Fran�ois Goussin
A Méral, Le moulin à vent de Méral.
A Cosmes, Croix de cimetière.
A Gastines, Statue de Lise Tatin à Gastines
A Cossé-le-Vivien, Chapelle Notre-Dame-du-Sacré-Coeur
A Cossé-le-Vivien, Musée Robert Tatin - La Porte de la Lune
A Cossé-le-Vivien, Musée Robert Tatin - Les grandes orgues cosmiques aux déesses tutélaires
A Cuillé, Chapelle Saint-Bruno-et-Saint-Charles
A Méral, Le lavoir de Méral.
A Chapelle-Craonnaise (La), Mausolée des Curés.
A Gastines, Le retable de Saint-Roch - Bois et terre cuite - 1773.
A Cossé-le-Vivien, Musée Robert Tatin - Allée des géants - Episode 1/4
A Cossé-le-Vivien, Musée Robert Tatin - Notre Dame tout le Monde
A Cossé-le-Vivien, Musée Robert Tatin - Le baiser à la maîtresse du vent
A Chapelle-Craonnaise (La), Chapelle de la Croix Adorée
A Laubrières, Square du souvenir à Laubrières.
A Gastines, les Saintes de Moligné
A Cossé-le-Vivien, Monument des Américains.