Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

Le château de Saint-Sauveur-le-Vicomte à Saint-Sauveur-le-Vicomte (50)

 

Autres petits patrimoines dans le département 50
(Manche)

A Granville, Marité, le Terre-Neuvier de Granville


A Pirou, LE CHÂTEAU FORT DE PIROU


A Bazoge (La), Logis de la Bazoge


A Brécey, Logis de Vassy


A Barneville-Carteret, Le manoir de Graffard


A Omonville-la-Petite, Maison Jacques Prévert


A Fermanville, Fort du Cap Lévi


A Canville-la-Rocque, Chateau d'Olonde, ferme forteresse et berceau littéraire


A MOIDREY, Ancien moulin de Moidrey


A Sainte-Mère-Église, Ferme-musée du Cotentin


A Gatteville-le-Phare, L'imposant phare de Gatteville


A Saint-Vaast-la-Hougue, Ile de Tatihou


A Gréville-Hague, Maison natale Jean-François Millet


A Regnéville-sur-Mer, Château médiéval


A Ducey, Le Château des Montgommery


A Neufbourg (Le), Sur les chemins du Mont Saint Michel - Les anciennes filatures


A Azeville, Batterie d'Azeville



Département : Manche
Arrondissement : Cherbourg-Octeville
Canton : Saint-Sauveur-le-Vicomte
Rubrique : Bâtiment - Château et fortification
Code postal : 50390
Date de dépôt : 12/11/2015



Ce château est sans doute l'un des plus anciens du département. Dominant la Douve, ses parties primitives n'étaient qu'une enceinte fortifiée datant vraisemblablement du X° siècle.
Rollon, premier duc de Normandie, donna cette résidence à Richard, l'un de ses officiers. Lui succéda son fils Roger à qui Richard Ier accorda le titre de vicomte du Cotentin en 958. Depuis lors, le bourg fut dénommé Saint-Sauveur-le-Vicomte.
S'y sont succédé Néel Ier qui battit l'armée du roi d'Angleterre en 1002, Néel II qui fut exilé en Angleterre pour avoir projeté d'assassiner Guillaume le Conquérant.

C'est davantage au cours de la guerre de Cent ans que le château entra dans l'histoire avec Geoffroy d'Harcourt qui, par félonie envers le roi de France, légua la seigneurie à Edouard III d'Angleterre. L'armée anglaise occupa la forteresse et pilla la région.
En 1374, Jean de Vienne, amiral du roi de France, ne parvint à reprendre que peu de temps le château. À nouveau, les anglais occupèrent cette place forte jusqu'en 1450.

Après les guerres de religion, le château n'eut plus de fonction militaire.
En 1685, le père jésuite Chaudran y fit établir un hospice et un orphelinat qu'il géra. Puis, ce furent les sœurs de St Paul de Chartes. Le château ne fut plus remanié.
En 1942, alors que des soldats allemands avaient réquisitionné des bâtiments, une vingtaine d'élèves du collège Saint Paul de la ville de Cherbourg bombardée vinrent y suivre leur scolarité.
Dès mars 1944, des russes y furent emprisonnés par les allemands. Le mois suivant, Saint-Sauveur-le-Vicomte était bombardé. L'hospice s'installa dans des baraquements avant d'être reconstruit en 1956. La cantine, dans la salle du donjon, y accueillit également les élèves de l'école primaire et du collège jusqu'à la construction du C.E.G. en 1966.

Si Geoffroy d'Harcourt a apporté des modifications à la construction, les restes de l'actuel château sont très empreints de l'architecture anglaise et gardent même le nom de certains officiers anglais : le logis Robessart (anglais qui le fit construire), la tour Houllande (Thomas Holand, chevalier), la tour des Cygoignes (John of Storkes, capitaine), la tour Chandos (John Chandos) et la tour d'Aillet (Jean Daillet, bailli nommé par Edouard III).

Le château comportait trois enceintes. La première protégeait le bas du bourg. La seconde s'ouvre toujours par la porterie du châtelet et donne accès à la basse-cour. A gauche, la tour de défense dite tour d'Aillet, abritait la prison. A droite, le donjon quadrangulaire, tour militaire et résidentielle, domine la haute et la basse-cour. La haute-cour est protégée par un châtelet, dit logis Robessart, muni d'une herse à glissière.

© LPJ.
Cette fiche - texte et photographies - n'est pas libre de droit. Pour tout usage extérieur au site Petit-Patrimoine.com, merci d'en citer obligatoirement la référence.

Numro du petit patrimoine : 50551_1


La tour sud d'Aillet comporte des latrines en encorbellement.



Basse-cour avec la tour Aliet, le logis Robessart, le donjon.



Herse du logis Robessart, accès à la haute cour.



La cour des prisons.



Haute-cour et le donjon nord.



Le donjon.


 
Localisation de la commune :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Cherbourg-Octeville
A Sainte-Mère-Église, Eglise Notre-Dame de la Paix, Sainte-Mère Eglise
A Sainte-Marie-du-Mont, Pompe fontaine à Sainte-Marie du Mont
A Sainte-Mère-Église, Calvaire sur la place de l'église à Ste Mère Eglise
A Omonville-la-Petite, Maison Jacques Prévert
A Saint-Vaast-la-Hougue, Ile de Tatihou
A Bricquebec, L'Abbaye trappiste de Bricquebec
A Barneville-Carteret, La fontaine Saint-Germain
A Sainte-Mère-Église, Borne Km 0 de la voie de la liberté
A Sainte-Marie-du-Mont, Musée de l'occupation à Ste Marie-du-Mont
A Sainte-Marie-du-Mont, Sainte-Marie-du-Mont : monument aux marins danois
A Gréville-Hague, Maison natale Jean-François Millet
A Sainte-Mère-Église, Ferme-musée du Cotentin
A Bricquebec, La Pyramide de Mémoire
A Saint-Sauveur-le-Vicomte, Léon et Jules Barbey d'Aurevilly au cimetière dit des frères à Saint-Sauveur-le-Vicomte.
A Gatteville-le-Phare, L'imposant phare de Gatteville
A Sainte-Marie-du-Mont, Eglise Notre-Dame de l'Assomption à Ste Marie-du-Mont
A Barneville-Carteret, Le manoir de Graffard
A Fermanville, Fort du Cap Lévi
A Auderville, Monument commémoratif des essais de TSF par Branly
A Urville-Nacqueville, L'église d'Urville-Hague
A Barfleur, Eglise Saint-Pierre de Barfleur
A Saint-Martin-de-Varreville, Stèle à la 2e D.B du général Leclerc à St Martin-de-Varreville
A Sainte-Marie-du-Mont, A Ste-Marie-du-Mont : monument à la 1ère brigade du génie Américain
A Azeville, Batterie d'Azeville
A Morville, La croix de la chaire
A Portbail, Articulation entre Terre et Mer