Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

Eglise Saint-Léger à St Léger-des-Prés à Saint-Léger-des-Prés (35)

 

Autres petits patrimoines dans le département 35
(Ille et Vilaine)

A Fougères, Les �glises alv�olaires


A Bazouges-la-Pérouse, Oratoire de Saint-Mathurin


A Bazouges-la-Pérouse, Croix de Sainte-Anne


A Cancale, Reposoirs Vierge Puck


A Rennes, L'église Toussaints


A Bazouge-du-Désert (La), Chapelle Saint Clair de l'Hermitage


A Combourg, Eglise Notre Dame - extérieur


A Combourg, Eglise Notre Dame - intérieur


A Bazouges-la-Pérouse, Croix de Montaugé


A Bazouge-du-Désert (La), Chapelle du Tertre Alix


A Landéan, Croix du Fouteau du Poulailler


A Saint-Germain-en-Coglès, Grotte Notre-Dame-de-Lourdes


A Paimpont, L'abbaye de Paimpont


A Loroux (Le), Chapelle de la Motte Anger


A Rennes, La croix de Mission de 1817


A Montreuil-sous-Pérouse, La chapelle Saint-Armel de La Chevalerie


A Bais, La Chapelle Saint-Mars de Marcé


A Lécousse, Sur les chemins du Mont Saint Michel - Dalles fun�raires autour du porche de l'�glise Saint-Mart


A Lécousse, Sur les chemins du Mont saint Michel - L'�glise Saint-Martin


A Mont-Dol, Église Saint-Pierre de Mont-Dol


A Mont-Dol, La tour Notre-Dame-de-l'Espérance


A Dinard, Grotte de Lourdes


A Saint-Aubin-d'Aubigné, Le Rocher de la Vierge


A Gouesnière (La), Grotte du Bois-Renou.


A Antrain, Sur les chemins du Mont Saint Michel � Eglise Saint Andr� (ext�rieur)


A Cesson-Sévigné, Eglise Saint Martin


A Fougères, Sainte Viviane et saint Roch


A Gahard, L'église Saint-Exupère


A Rennes, Eglise de Saint Hélier


A Rennes, Le Théâtre du Cercle


A Louvigné-du-Désert, Chapelle de la Grasserie


A Coglès, Grotte de la Potelais


A Coglès, Chapelle de la Potelais


A Saint-Germain-en-Coglès, Sur les chemins du Mont Saint Michel - La croix de Saint-Germain-en-Cogl�s


A Saint-Germain-en-Coglès, �glise Saint-Germain-d'Auxerre � Saint-Germain-en-Cogl�s -- Ext�rieur


A Saint-Germain-en-Coglès, �glise Saint-Germain-d'Auxerre � Saint-Germain-en-Cogl�s -- Int�rieur


A Saint-Germain-en-Coglès, Vitraux de l'�glise Saint-Germain-d'Auxerre � Saint-Germain-en-Cogl�s


A Minihic-sur-Rance (Le), Oratoire de Notre Dame de la Miette


A Pleurtuit, Chapelle Saint Antoine


A Saint-Malo, Calvaire de la mission .


A Tronchet (Le), Monastère bénédictin du Tronchet.


A Cancale, La Jeanne ...


A Saint-Germain-en-Coglès, Chapelle Notre-Dame-de-la-Visitation � Qu�r�e


A Theil-de-Bretagne (Le), CHAPELLE NOTRE DAME DE BEAUVAIS


A Rennes, L'église Saint-Aubin Intérieur


A Rennes, L'église abbatiale Notre-Dame-en-Saint-Melaine, l'extérieur


A Rennes, L'église abbatiale Notre-Dame-en-Saint-Melaine, l'intérieur


A Saint-Étienne-en-Coglès, Pierre � bassin de la chapelle saint Eustache


A Saint-Malo, Cathédrale Saint-Vincent


A Vitré, CHAIRE EXTERIEURE et FACADE SUD Eglise Notre Dame


A Paimpont, La Chapelle de Coganne


A Antrain, Sur les chemins du Mont Saint Michel � Eglise Saint Andr� (int�rieur)


A Saint-Étienne-en-Coglès, Chapelle Saint-Eustache


A Saint-Senoux, Chapelle du Percho



Département : Ille et Vilaine
Arrondissement : Saint-Malo
Canton : Combourg
Rubrique : Religieux - Eglise ou chapelle
Code postal : 35270
Date de dépôt : 14/06/2007



L'église paroissiale placée sous le vocable de St Léger remonte sans doute au XIe siècle, cependant l'édifice actuel en moellons de granit a été rebâti au XVe siècle et son architecture présente des parties des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle.
Bien restaurée l'église à chevet plat possède un patrimoine intéressant , les lignes simples de l'édifice Roman ont été conservées, sa nef simple s'ouvre sur un choeur plus étroit.
La charpente de sa nef constituée de quatre fermes du début du XVe siècle, en forme de carène de bateau renversé est recouverte de lambris de couvrement, (XVIIIe siècle) peint en bleu-clair où cohabitent une pluie d'étoiles, un soleil et une lune.
Son allée centrale est constituée de sépultures en granit dont certaines portent des dates (1660) des attributs religieux y sont gravés, mais aussi des outils tels que hache, équerre, herminette ; sans doute la tombe d'un charpentier.
L'église qui abrite dans son choeur deux statues et en particulier celle de St Léger, possède un joli retable avec un tableau de 1708 "l'adoration des Mages"

Au XIe siècle, les bénédictins de Saint-Florent de Saumur reçoivent en don l’église et les dîmes de Saint-Léger qu’ils unissent à leur prieuré de Tremblay jusqu’en 1769.

Subsistent dans l’édifice rebâti au XVe siècle des vestiges de l’époque romane, notamment la nef dans laquelle est pratiquée au nord une ouverture datée de 1765.

Le chœur fait l’objet d’un remaniement au XVIIe siècle afin d’accueillir un maître autel et retable lavallois. À l’arrière est ménagé un espace servant de sacristie.

L’absence de collatéral ou de chapelle formant transept est compensée par l’installation de deux autels latéraux qui se font face. Au cours des XIXe et XXe siècles est envisagée la reconstruction de l’édifice qui est finalement entièrement restauré au cours des années 1990.

Le décor de l’église est renouvelé au XVIIe siècle par la mise en place de trois retables polychromes de style lavallois. Le retable du maître-autel abrite une toile représentant l’Adoration des mages, de 1708, encadrée par les statues de saint Léger et de saint Pierre. Cette composition s’inscrit dans la veine des œuvres de l’école française de peinture religieuse des XVIIe et XVIIIe siècles.

On a souvent invoqué saint Léger comme sujet de la composition anonyme qui représente un soldat en armure tenant la palme des martyrs avec, en arrière-plan, un bourreau décapitant un condamné. Saint Léger n’ayant pas exercé le métier des armes, on pense alors à saint Julien de Brioude, soldat romain martyrisé au IIIe siècle. Cette attribution est corroborée par le fait qu’au XVIIIe siècle, Julien est, après Jean, le prénom le plus fréquent à Combourg chez les enfants baptisés.

C’est lors des travaux de restauration intérieure de l’église en 1994-1995 que sont découvertes des pierres tombales. Elles reposaient sous un dallage cimenté et abritent la dépouille de prêtres.

Numro du petit patrimoine : 35286_1


l'église de St léger une construction remontant au XVe s.



retable et tableau "l'Adoration des Mages"



une pluie d'étoiles peintes sur le lambris ainsi que le soleil



le soleil peint sur lambris du XVIIIe s



Allée principale constituée de pierres tombales



le choeur plus étroit abrite un retable et l'adoration des Mages







bénitier en granit















Photo 2






 
Localisation de la commune :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Combourg
A Lanhélin, Le jardin de granit de LANHELIN (1)
A Saint-Léger-des-Prés, Croix de cimetière à st Léger-des-prés
A Combourg, Eglise Notre Dame - extérieur
A Lanhélin, Le jardin de granit de LANHELIN (2)
A Saint-Léger-des-Prés, Lavoir de St-Léger-des-prés
A Combourg, Eglise Notre Dame - intérieur
A Combourg, Hommage à Chateaubriand à Combourg
A Combourg, Maison des Templiers
A Combourg, Le château de Combourg
A Saint-Léger-des-Prés, Eglise St léger, clocher, portail, nef
A Lanhélin, Le jardin de granit de LANHELIN (3)