Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

Chapelle Saint-Pierre de Réveillon à Chapelle-Fortin (La) (28)

 

Autres petits patrimoines dans le département 28
(Eure et Loir)

A Chartres, La Maison Romane


A Civry, Polissoir Puits St Martin


A Châteaudun, Porte renaissance


A Chartres, La chapelle Notre-Dame de la Brèche


A Châteaudun, Château, d'un lavoir


A Châteaudun, Chapelle templière.


A Ymonville, le moulin de la Garenne à Ymonville


A Donnemain-Saint-Mamès, Toit en rouche


A Ozoir-le-Breuil, moulin à vent de Frouville-Pensier


A Conie-Molitard, Une des pompes de Conie-Molitard.


A Saumeray, Pompe à eau Gillet


A Saumeray, Lavoir de Saumeray



Département : Eure et Loir
Arrondissement : Dreux
Canton : Ferté-Vidame (La)
GPS : 48.6206 N / 0.8399 E
Rubrique : Religieux - Eglise ou chapelle
Code postal : 28340
Date de dépôt : 21/05/2013



Ancienne commune, réunie à la Chapelle-Fortin, le hameau de
Réveillon tire son nom du latin "Rivellanus" en raison du ruisseau
qui traverse son territoire.
La chapelle a été construite entre le 12e et le 16e siècle. Dès son
origine, elle est concédée à l'abbaye de Saint-Père de Chartres ;
ce qui permet à Réveillon de devenir une paroisse à part entière
avec un prieur-curé nommé par l'abbé de chartres.
D'origine romane, l'édifice primitif devait être plus étroit que
celui actuel, comme tend à le prouver le cintre de l'ancien portail
qui se trouve à droite du portail actuel.
Construite probablement en plusieurs fois, la chapelle présente
différents styles de contreforts et de baies : à plein cintre, en arc
brisé, rayonnantes, trilobées…
Son volume constitué d'un seul vaisseau est simple, mais bien
proportionné.
La façade Ouest et le mur latéral Nord sont percés de trous de
boulins qui permettaient de fixer les échafaudages.
La chapelle possède des peintures murales exceptionnelles tant
par leur qualité que leur état de conservation. Créés au 16e
siècle à des fins pédagogiques, puisque la population ne savait
pas lire, les décors ont été recouverts au 17e siècle pour
réapparaitre en 1970.
Les peintures retracent :
En partie basse : sous une suite d'arcades, la vie de saints et de
martyres,
En partie médiane : le thème "dit des 3 morts et des 3 vifs" traite
de la vie du Christ,
En partie haute : une large frise d'arabesques ornée de fleurs et
de fruits.
Cependant, la chapelle est fermée, mais de nombreuses visites
commentées sont organisées par l'Office du Tourisme de l'Orée
du Perche.

Numro du petit patrimoine : 28077_1









 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Dreux