Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

L'église Saint-Sauveur de Dinan à Dinan (22)

 

Autres petits patrimoines dans le département 22
(Cotes d Armor)

A Dinan, Le couvent des Cordeliers


A Dinan, L'église Saint-Malo de Dinan


A Erquy, La chapelle Notre Dame des Marins


A Plérin, La chapelle d'Argantel


A Île-de-Bréhat, L’ancienne chapelle Saint-Riom


A Paimpol, Eglise de Plounez


A Plouha, La chapelle de Kermaria an Iskuit (extérieur).


A Roche-Derrien (La), La chapelle du calvaire.


A Lanmodez, Lanmodez : chapelle de Kermassac'h


A Paimpol, La chapelle Sainte-Barbe à Kérity.


A Trédarzec, La chapelle Notre-Dame de Traou-Meur.


A Lanleff, Le temple de Lanleff


A Tréguier, Le calvaire de protestation.


A Lanloup, Eglise du bourg de Lanloup


A Paimpol, La chapelle de Lanvignec.


A Ploubazlanec, Chapelle de la Sainte-Trinité à PLOUBAZLANEC


A Île-de-Bréhat, Chapelle Notre-Dame de Kéranroux à Bréhat


A Ploubazlanec, Chapelle de Perros Hamon à Ploubazlanec



Département : Cotes d Armor
Arrondissement : Dinan
Canton : Dinan-Est
Rubrique : Religieux - Eglise ou chapelle
Code postal : 22100
Date de dépôt : 11/04/2016



Vers 1112, un jeune et audacieux chevalier, Rivallon le Roux, partit pour la croisade et se battit avec bravoure en Palestine. Lors de la bataille, il fit un vœu, s’il revoyait Dinan, d’y bâtir une église vouée à la Sainte Trinité : Saint-Sauveur. De retour à Dinan, il entreprit la construction du sanctuaire.
Certaines parties romanes d’époque sont encore visibles sur l’édifice : le porche d’entrée composé de trois arcades qui séparent cinq colonnettes richement sculptées ; le lion et le taureau en surplomb du portail et les quatre statues des arcades collatérales ; la cuve en granit des fonds baptismaux…
A partir de 1480, on commença à agrandir Saint-Sauveur en élargissant la nef, en élevant, côté nord, un bas-côté de style ogival, flanqué de cinq élégantes chapelles. La partie supérieure de la façade fut abattue, puis rebâtie et dotée d’une large baie. On poursuivit par la construction des deux bras du transept, puis en 1507, par la mise en place du chœur, du déambulatoire et de ses neufs chapelles rayonnantes ; l’ensemble de la construction se déroulant sur 150 ans !
Devenue, durant la Révolution, le Temple de l’Etre suprême, puis grange à foin, l’église fut rendue au culte en 1800. Le sauvetage de l’ouvrage délabré se poursuivit jusqu’au Second Empire. Au XX° siècle, l’église fut érigée en basilique ; des vitraux modernes, dus au maître verrier Louis Barillet furent placés en 1942.
Source : extrait de la brochure explicative en place dans l'église.

Numro du petit patrimoine : 22050_3


Façade d'entrée



Portail roman



La nef



Le choeur



Bas-côté roman (gauche)



Bas-côté gothique (droit)


 
Localisation de la commune :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Dinan
A Matignon, La fontaine en céramique
A Dinan, L'église Saint-Malo de Dinan
A Léhon, Château Fort de Léhon
A Dinan, La rue du Jerzual à Dinan
A Saint-Jacut-de-la-Mer, L'église Notre-Dame
A Dinan, Les remparts de Dinan
A Dinan, Le couvent des Cordeliers