Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

L'église Saint-Malo de Dinan à Dinan (22)

 

Autres petits patrimoines dans le département 22
(Cotes d Armor)

A Dinan, Le couvent des Cordeliers


A Dinan, L'église Saint-Sauveur de Dinan


A Erquy, La chapelle Notre Dame des Marins


A Plérin, La chapelle d'Argantel


A Île-de-Bréhat, L’ancienne chapelle Saint-Riom


A Paimpol, Eglise de Plounez


A Plouha, La chapelle de Kermaria an Iskuit (extérieur).


A Roche-Derrien (La), La chapelle du calvaire.


A Lanmodez, Lanmodez : chapelle de Kermassac'h


A Paimpol, La chapelle Sainte-Barbe à Kérity.


A Trédarzec, La chapelle Notre-Dame de Traou-Meur.


A Lanleff, Le temple de Lanleff


A Tréguier, Le calvaire de protestation.


A Lanloup, Eglise du bourg de Lanloup


A Paimpol, La chapelle de Lanvignec.


A Ploubazlanec, Chapelle de la Sainte-Trinité à PLOUBAZLANEC


A Île-de-Bréhat, Chapelle Notre-Dame de Kéranroux à Bréhat


A Ploubazlanec, Chapelle de Perros Hamon à Ploubazlanec



Département : Cotes d Armor
Arrondissement : Dinan
Canton : Dinan-Est
Rubrique : Religieux - Eglise ou chapelle
Code postal : 22100
Date de dépôt : 11/04/2016



En juin 1489, le représentant du roi de France, Jean de Rohan, seigneur breton, entreprend la construction d’une nouvelle église. Avec l’accord des Dinnanais, il décida qu’elle se dresserait désormais à l’intérieur des remparts. En mai 1490, fut posée la première pierre du sanctuaire.
Portés par une ferveur unanime, Français, Bretons, ouvriers, soldats, clergé, artisans, nobles, bourgeois, se mirent au travail et érigèrent d’un seul jet le chœur, le chevet et le transept de l’église. L’architecture en est symbolique : à l’intérieur le dépouillement des lignes verticales, pures et rigoureuses, contraste avec les courbes et l’ornementation complexe de l’architecture extérieure, où les arcs-boutants, les chapelles absidiales et les hauts pinacles supportent un foisonnement extraordinaire de gargouilles, mascarons, monstres, fleurs, effigies caricaturales…
La Révolution désaffecta l’église qui fut entièrement dévastée. Gratté jusqu’aux voûtes, le bâtiment servit de halle au blé, de théâtre puis de forge d’armes. Rendue finalement au culte en 1803, l’édifice fut restauré et achevé avec un goût très sûr durant le Second Empire : les Dinnanais rebâtirent alors la nef et ses bas-côtés, dans l’esprit et suivant les plans de leurs prédécesseurs du XV° siècle.
Le 23 février 1851, une relique de Saint-Malo fut restituée à l’église et déposée dans un reliquaire. A partir de 1854, de grands vitraux furent posés, dont les plus remarquables datent des années 1923 à 1927.
Source : extrait de la brochure explicative en place dans l'église.

Numro du petit patrimoine : 22050_2


Vue générale



Portail roman



La nef



Le choeur



Vitrail de transept



Vitrail de bas-côté


 
Localisation de la commune :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Dinan
A Matignon, La fontaine en céramique
A Dinan, L'église Saint-Sauveur de Dinan
A Léhon, Château Fort de Léhon
A Dinan, La rue du Jerzual à Dinan
A Saint-Jacut-de-la-Mer, L'église Notre-Dame
A Dinan, Les remparts de Dinan
A Dinan, Le couvent des Cordeliers