Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

Eglise Saint Pierre de Sauveplantade à Rochecolombe à Rochecolombe (07)

 

Autres petits patrimoines dans le département 07
(Ardèche)

A Saint-Remèze, Eglise St Remèze


A Teil (Le), Eglise Notre Dame de l'Assomption


A Antraigues-sur-Volane, Eglise Saint Baudille


A Alba-la-Romaine, Chapelle de la Roche


A Saint-Gineis-en-Coiron, Chapelle troglodyte Sainte Catherine Balmes de Montbrun


A Lanas, Eglise de la Toussaint


A Labégude, Eglise Saint Régis


A Ollières-sur-Eyrieux (Les), Temple protestant des Ollières


A Mézilhac, Eglise Saint Gilles


A Saint-Martin-d'Ardèche, L'Eglise de Saint Martin d'Ardèche


A Rochecolombe, Eglise Saint Pierre aux Liens de Rochecolombe


A Mirabel, Eglise Saint Etienne de Mirabel


A Ollières-sur-Eyrieux (Les), Eglise Saint Jean François Régis


A Saint-Montan, Eglise San Samonta


A Cruas, Le château-abbaye ou "château des Moines"


A Meysse, Eglise Saint Jean Baptiste (nouvelle)


A Cruas, Abbatiale Sainte Marie


A Teil (Le), Eglise Saint Etienne de Mélas



Département : Ardèche
Arrondissement : Privas
Canton : Villeneuve-de-Berg
GPS : 44.5349 N / 4.4353 E
Rubrique : Religieux - Eglise ou chapelle
Code postal : 07200
Date de dépôt : 10/12/2010



Eglise prieurale romane du XIème siècle, en forme de croix latine, elle comprend trois absides voûtées en cul de four. Elle faisait partie d'un ancien prieuré bénédictin aujourd'hui disparu.
Elle fut édifiée sur l’emplacement d’une église primitive donnée par Angenius au VIIème siècle, qui elle-même remplaçait un lieu de culte païen dédié à Jupiter. Cette église a peu souffert des guerres de religions. Elle a été peu modifiée : en 1810, percement de la porte actuelle qui remplace l’ancienne porte romane et surélévation du clocher roman surmonté d'une énorme statue d'un saint écrasant l’ensemble, et qui fut supprimée en 1965 par les M.H., lors de la restauration de l'église. Sur chacune des quatre faces du premier étage du clocher, des baies géminées sont séparées par une colonnette. A l'entrée de l’église se trouvent une colonne dédiée "au divin Aurélien" et une stèle dédiée à "Jupiter".La nef à deux travées est voûtée en berceau, elle est éclairée par des baies romanes étroites. Dans cette nef, deux colonnes sont surmontées de chapiteaux trapézoïdaux, ornés de rosaces à six ou huit branches, sculptures primitives de style wisigothique, antérieures à l'église actuelle et provenant peut-être de l'église primitive mérovingienne du VIIème siècle. Le clocher dont on voit les piliers de soutènement est situé à la croisée du chœur de la nef et du transept, au dessus d’une coupole sur trompe. Dans l’abside centrale, derrière l’autel est posé une croix ornée des instruments de la passion. Dans l’abside de gauche, la statue de la Vierge écrasant le serpent et Sainte Bernadette font face à un autel ancien portant la statue de saint Pierre. L'abside de droite abrite une table d’autel romane du XIIème siècle, dont la tranche est ornée de palmettes et de rinceaux sculptés en taille biseautée, persistance du style wisigothique à l'époque romane. Dessus trône la statue de Saint Jean Baptiste. En face une crédence où sont posés Saint Antoine de Padoue et Sainte Thérèse de chaque côté d’un crucifix, l’ensemble est surmonté de la statue de Saint Roch. On peut voir également la tombe des Vogüé. Près de l’entrée, un bénitier est monté sur une ancienne borne milliaire provenant sans doute de la voie romaine d’Antonin le Pieux qui passait à proximité pour relier Nîmes et Barjac à Alba. Une croix ancienne, en ferronnerie, dite «Croix des Croisés», se trouve sur le mur gauche de la nef. D’après une vieille tradition liée au culte de saint Pierre, l'église possède une clef, dite « Clef de la Rage », que l'on appliquait, après l'avoir rougie au feu, sur les chiens ou le bétail contaminé. Elle aurait acquis une vertu miraculeuse du fait de l'incorporation, au moment d’être forgée, de quelques fragments de limaille prélevés sur les chaînes de saint Pierre. Au fond de l’église un tableau peut-être du XIXème et de facture naïve, représente Saint Pierre avec la clef, le livre et le coq. Les fonts baptismaux proviennent de l’église primitive du VIIème siècle.

Numro du petit patrimoine : 07190_1


Porte percée en 1810, transept et clocher



Les trois absides



Chapiteau wisigothique réemploi de l'édifice ancien



Autel du XIIème siècle, la tranche est ornée de palmettes et de rinceaux



Autel majeur et baie romane



Coupole sur trompe sous le clocher


 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Villeneuve-de-Berg
A Vogüé, Eglise Sainte Marie
A Mirabel, Il mérite son nom
A Saint-Jean-le-Centenier, Eglise Saint Jean à St Jean le Centenier
A Saint-Gineis-en-Coiron, Le village troglodyte des Balmes de Montbrun
A Rochecolombe, Eglise Saint Pierre aux Liens de Rochecolombe
A Vogüé, La rue des balcons
A Saint-Germain, Église Saint Germain XII - XVIème siècle
A Rochecolombe, Eglise castrale Saint Barthélemy à Rochecolombe
A Villeneuve-de-Berg, Eglise Saint Louis de Villeneuve de Berg
A Mirabel, Eglise Saint Etienne de Mirabel
A Vogüé, La place de la Gadabielle
A Lavilledieu, Eglise Saint Martin et le cloître du couvent bénédictin
A Vogüé, Chapelle romane Saint Cérice dite la Gleyzette à Vogüé
A Villeneuve-de-Berg, Chapelle ND de Lourdes hameau du Petit Tournon à Villeneuve de Berg
A Mirabel, Chapelle Saint Joseph de Mirabel
A Vogüé, La rue des puces
A Saint-Maurice-d'Ardèche, Eglise Saint Maurice
A Saint-Gineis-en-Coiron, Chapelle troglodyte Sainte Catherine Balmes de Montbrun
A Villeneuve-de-Berg, Chapelle du devois Notre Dame à Villeneuve de Berg
A Lanas, Eglise de la Toussaint