Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

Fresques de la tribune de Saint-Léger d'Ebreuil à Ébreuil (03)

 

Autres petits patrimoines dans le département 03
(Allier)

A Saint-Désiré, Eglise Saint-Désiré


A Saint-Désiré, Chapelle Sainte Agathe à St-Désiré


A Saint-Désiré, Eglise St-Désiré, intérieur


A Celle (La), Saint-Patrocle de La Celle


A Colombier, Saint-Patrocle de Colombier


A Teillet-Argenty, Avoir avant la fin


A Durdat-Larequille, Fontaine St Martial Durdat


A Terjat, Eglise de Terjat


A Hérisson, Saint-Pierre de Chateloy


A Quinssaines, La croix du maire et du curé


A Quinssaines, Intérieur de l'église de Quinssaines


A Reugny, Le prieuré Notre Dame


A Néris-les-Bains, Eglise Saint-Georges, quelques statues et vitraux


A Bellenaves, Eglise Saint-Martin


A Saint-Bonnet-de-Four, Eglise Saint-Bonnet et Clocher Tors


A Bellenaves, Sculpture et architecture intérieure de l'église Saint-Martin


A Valignat, Eglise Saint-André


A Petite-Marche (La), Eglise


A Marcillat-en-Combraille, Eglise Romane de Marcillat en Combraille



Département : Allier
Arrondissement : Montluçon
Canton : Ebreuil
Rubrique : Religieux - Autre
Code postal : 03450
Date de dépôt : 18/02/2007



C'est un important et superbe ensemble de peintures romanes. Elles sont postérieures à 1125, date présumée de la construction du clocher-porche (dans lequel se trouve la tribune), or l'on constate que les peintures intègrent son architecture.

Les fresques occupent les trois murs, et présentent trois niveaux :
- au niveau inférieur, des draperies, très effacées;
- niveau central, les personnages;
- niveau supérieur, une frise.

PAROI SUD :

Sous une large frise ocre-rouge où se déploient des arabesques de feuillages clairs sortant de la gueule de bêtes fantastiques, sur un fond de bandes horizontales dans de beaux tons d'ocre, ocre jaune, ocre rouge, gris.. , sont présentés en pied :
¤ Saint-Austremoine, premier évangélisateur de l'Auvergne, en costume liturgique;
¤ Saint-Clément, pape;
¤ le martyre de Saint-Pancrace; l'artiste a saisi l'instant où le bourreau, ayant empoigné le jeune martyre par les cheveux, s'apprête à le décapiter; Saint-pancrace avait quatorze ans, c'était encore un enfant : le bourreau le soulève et les pieds du garçon battent l'air;
¤ le dernier personnage est plus flou, comme son identité.
On notera l'élégance des drapés, le soin du détail, jusque dans les chaussures aux motifs différents.
Les personnages se tiennent sur une sorte de frise ondulante, ocre rouge à spirales et points blancs.

PAROI OUEST :

Cette fois le fond est composé d'un damiers de carrés, dans des tons ocres, gris bleuté...
Il retrace le martyre de Sainte Valérie.

Celle-ci habitait à Limoges au temps de Caligula. Et voici qu'un nommé Martial, envoyé de Rome par la Providence, opéra quelque guérison miraculeuse. Un miracle n'allant jamais seul, il convertit Valérie et sa mère Suzanne. Et voici la belle décidée à se vouer à Dieu et à la chasteté. Cela ne faisait pas l'affaire de Junius Sillanus qui gouvernait toute l'Aquitaine. Or, si l'amour rend aveugle, que dire du pouvoir ? Toujours est-il que ce Junius-là ordonna à Hortatius, son homme de main (comme s'il suffisait de ne point exécuter le crime pour se garder les mains propres), il lui ordonna donc de trancher la tête rétive. Ce qu'Hortatius fit sur le champ, c'est-à-dire dans le jardin du palais. La décapitée se leva, prit sa tête dans ses mains et s'en fut à la chapelle où officiait Martial.
Plus tard, Junius, converti, deviendra le duc Etienne.

1° scène de la paroi ouest :
Valérie en discussion avec Hortatius.
2° : Valérie s'incline, livrant sa tête à son bourreau. Comme St-Austromoine, St-Clément et St-Pancrace, Valérie présente ses mains ouvertes en signe d'acceptation et d'offrande. Au-dessus d'elle apparaît la main de Dieu entourée d'un nimbe cruciforme.
3° : (au-dessus de la porte d'accès au clocher) Hortatius tend l'épée à Junius tout en montrant du bras droit la scène précédente (quelque chose comme : mission accomplie). Certains y voient le moment où Junius remet l'épée à Hortatius. Etrangement, l'épée et le bâton du gouverneur forment une croix et sont disposés de telle sorte que d'aucuns disent maladroite mais qui pourrait tout aussi bien représenter la situation irrémédiable dans laquelle s'est enfermé le pauvre Junius emporté par sa colère.
Là encore, on appréciera le soin apporté aux costumes et l'expression de Junius.
4° : (assez endommagée) Valérie tend à Martial (qui doit être en train d'officier : on voit le calice et la patène) sa tête dont les longs cheveux tombent en arabesques.

PAROI NORD :

Un fond de bandes horizontales, comme au sud.
On y voit les trois archanges :
¤ Michel terrassant le dragon;
¤ Gabriel et la Vierge (Dei Genitrix) : l'Annonciation (bénie par la main divine);
¤ Raphaël,"le remède de Dieu", remettant à Tobie l'ingrédient fafriqué à partir de poisson.

La frise, sur cette paroi, offre des scènes de chasse d'une étonnante vivacité.

Pour visiter ces fresques, s'adresser à l'Office de Tourisme d'Ebreuil.

Numro du petit patrimoine : 03107_2


Paroi sud



Paroi ouest



Junius



Paroi nord : Annonciation



Frise paroi nord



Balustrade de la tribune




 
Localisation de la commune :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Ebreuil
A Bellenaves, Eglise Saint-Martin
A Chouvigny, La table de Péraclos
A Bellenaves, Sculpture et architecture intérieure de l'église Saint-Martin
A Chouvigny, L'eau du Breuil
A Valignat, Eglise Saint-André
A Chouvigny, Château de Chouvigny
A Ébreuil, Les halles d'Ebreuil