Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

Le mémorial britannique 1914-1918 à Soissons (02)

 

Autres petits patrimoines dans le département 02
(Aisne)

A Guise, Le monument à la gloire de la 5e Armée


A Soissons, Le monument aux morts de la Grande Guerre


A Saint-Quentin, Le Monument aux Morts de St Quentin


A Laon, Les monuments aux morts, aux victimes et aux héros


A Saint-Quentin, Quelques autres monuments du souvenir à Saint-Quentin


A Bellicourt, Le monument de Riqueval


A Saint-Quentin, Le jardin d’horticulture : monument à l’école laïque.


A Bellicourt, Le pont de Riqueval


A Château-Thierry, Le soldat du Monument aux Morts de Château-Thierry


A Coincy, Le Lancaster Bomber Mémorial de Coincy


A Bellenglise, Le monument australien de Bellenglise


A Oulchy-la-Ville, Les Fantômes de la Butte Chalmont


A Cerny-en-Laonnois, Monument au 1er bataillon du Loyal North Lancashire


A Château-Thierry, Le Monument des Déportés


A Château-Thierry, Le pont de l'Aspirant de Rougé


A Longpont, La Tombe du Lieutenant Monty


A Château-Thierry, La borne Vauthier de Château-Thierry


A Château-Thierry, Le monument américain



Département : Aisne
Arrondissement : Soissons
Canton : Soissons-Sud
Rubrique : Commémoratif - Mémoire de guerre
Code postal : 02200
Date de dépôt : 30/07/2014



Ce monument est au bord du Square Saint-Pierre, rue de la Bannière.
GPS : 49°22'52" N / 3°19'45" E

Lors de la Première Guerre Mondiale, Soissons eut à souffrir de sa position. La bataille de la Marne fit reculer l'ennemi juste derrière la ville. Libérée depuis le 12 septembre 1914, elle fut cependant bombardée jusqu'en mars 1917 et détruite à 80 %.
Soissons voit arriver les troupes françaises et des troupes anglaises dès le 2 août 1918, lors de la contre-offensive Mangin entre l’Oise et l’Ourcq.

En reconnaissance de l'aide anglaise, tant dans la bataille que dans la reconstruction de la ville martyre, Soissons s'associe à la Commonwealth War Graves Commission pour leur rendre hommage par ce monument "Aux armées françaises et britanniques, l'empire britannique reconnaissant".
Ce monument, conçu par les architectes Gordon H. Holt et Verner O. Rees en calcaire blanc est inauguré le 28 juillet 1928.
Au centre trois soldats britanniques debout, hiératiques, sculptés par Eric Henry Kennington et son assistant Herbert Hart.
Le mur et ses 2 ailes en retour porte le nom des soldats anglais disparus. Le bord des ailes en retour mentionne à gauche en français, à droite en anglais, l'inscription :
"Quand les armées françaises arrêtaient et repoussaient l’ennemi sur l’Aisne et la Marne de mai à juillet 1918, les 8e, 15e, 19e, 21e, 25e, 34e, 50e, 51e et 32e divisions des Armées britanniques combattaient à leurs côtés et prenaient leur part du commun sacrifice.
Ici sont gravés les noms de 3 987 officiers et soldats de ces divisions auxquels la fortune de la guerre a refusé une sépulture connue et les honneurs rendus à leurs camarades dans la mort".
Par la dépouille d’un soldat inconnu placé à l’entrée de Westminster Abbey à Londres le 11 novembre 1920, la Commonwealth War Graves Commission saluait déjà la mémoire de ces disparus. Il était normal de leur rendre hommage là où ils étaient morts.

Numro du petit patrimoine : 02722_7




L'arrière du monument



Les trois soldats



L'inscription






 
Localisation de la commune :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Soissons
A Oulchy-la-Ville, Les Fantômes de la Butte Chalmont
A Soissons, L'Abbaye Saint Jean-des-Vignes : réfectoire et cellier
A Soissons, La chaire de la cathédrale Saint-Gervais & Saint-Protais
A Longpont, La Tombe du Lieutenant Monty
A Soissons, L ancien hôtel de la Coupole
A Soissons, La passerelle des Anglais
A Longpont, La porte fortifiée de l’abbaye
A Soissons, Le monument aux morts de la Grande Guerre
A Soissons, l'Abbaye Saint Jean-des-Vignes
A Soissons, L'ancienne église Saint-Pierre-au-Parvis