Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

La locomobile n° 3003 de la rue des Mécaniciens à Buire (02)

 

Autres petits patrimoines dans le département 02
(Aisne)

A Saint-Quentin, La salle des mariages de l'Hôtel de Ville


A Château-Thierry, Le vieux château et le chemin de ronde


A Laon, La chapelle des Templiers


A Wimy, Balade Wimy-la-Rouge : Église St Martin (extérieur).


A Saint-Quentin, Pignons Art-Déco, place de l’Hôtel de ville et rue Émile Zola.


A Saint-Michel, L'Abbaye de Saint-Michel en Thiérache


A Plomion, La redoutable église fortifiée de Plomion


A Guise, Le monument à la gloire de la 5e Armée


A Soissons, Le monument aux morts de la Grande Guerre


A Soissons, L'ancienne église Saint-Pierre-au-Parvis


A Soissons, Le mémorial britannique 1914-1918


A Soissons, La passerelle des Anglais


A Saint-Quentin, Le grand orgue de la basilique Saint-Quentin


A Soissons, L'Abbaye Saint Jean-des-Vignes : réfectoire et cellier


A Saint-Quentin, La chapelle du Saint-Sépulcre de la basilique Saint-Quentin


A Saint-Quentin, L’Art déco, rue de Lyon


A Jeantes, La cuve baptismale à infusion de l’église St Martin


A Saint-Quentin, La chapelle Notre-Dame-sous-la-Tour de la basilique Saint-Quentin


A Saint-Quentin, Les bow-windows des rues Raspail et Adrien Nordet.


A Château-Thierry, Rond-Point de la Grenouille qui se voulait plus grosse que le boeuf et du lièvre et de la tortue


A Château-Thierry, Le rond-point de la cigale et la fourmi


A Saint-Quentin, Les lampes Art Déco de l'Hôtel de Ville


A Saint-Quentin, L'arbre de Jessé de la basilique de St Quentin


A Blérancourt, La fontaine de l'Enfant au Poisson


A Esquéhéries, L’église Saint Martin ou le Fort Rouge d’Esquéhéries


A Château-Thierry, La fontaine Gerbrois


A Wimy, Balade à Wimy-la-Rouge : Le lavoir.


A Saint-Quentin, Le Monument aux Morts de St Quentin


A Saint-Quentin, Le jardin d’horticulture : chalet, portail et jeu de paume.


A Laon, Les monuments aux morts, aux victimes et aux héros


A Saint-Quentin, Le vestibule de l'Hôtel de Ville


A Château-Thierry, Les sculptures du jardin des Petits Prés


A Laon, La rose des Arts Libéraux (Cathédrale Notre-Dame de Laon)


A Château-Thierry, La porte Saint Jean


A Saint-Quentin, Art nouveau et Art déco rue Raspail et Adrien Nordet


A Château-Thierry, La Paye


A Château-Thierry, Le Linceul


A Soissons, l'Abbaye Saint Jean-des-Vignes


A Château-Thierry, Le jardin des Petits Prés, des siècles de fêtes et de plaisirs.


A Laon, La chaire à prêcher de la cathédrale


A Saint-Quentin, Quelques autres monuments du souvenir à Saint-Quentin


A Blérancourt, Eglise Saint Pierre -ès Liens (exterieur )


A Bellicourt, Le tunnel de Riqueval et son toueur


A Épaux-Bézu, L’église d’Epaux-Bézu sur la boucle de la Sotière


A Marigny-en-Orxois, En Omois, des halles du 17ème siècle.



Département : Aisne
Arrondissement : Vervins
Canton : Hirson
GPS : 49.9092 N / 4.0687 E
Rubrique : Artisanat et métier - Autre
Code postal : 02500
Date de dépôt : 13/11/2011



La locomobile exposée rue des mécaniciens à Buire est le témoin de l’histoire de cette commune située à la périphérie de la ville d’Hirson, près de la frontière belge. L’expansion de Buire est liée à l’importance ferroviaire que pris Hirson dans le dernier quart du 19ème siècle.

En 1870, la nécessité de pouvoir évacuer les soldats du front vers Paris assure le financement de la ligne Hirson-Laon par le ministère de la guerre. Mais ce sera le développement sidérurgique français qui va faire de la gare d’Hirson la deuxième gare de triage française au début du 20ème siècle. Cependant le développement du dépôt ferroviaire est lié à un non-sens commercial qui sera la cause de son hégémonie mais aussi de son déclin.

Hirson est à la limite de deux régions ferroviaires détenues par la Compagnie des chemins de fer du Nord et la Compagnie des chemins de fer de l’Est. Chaque compagnie n’accepte que ses propres locomotives sur ses rails. L’augmentation du transit généré par les échanges entre le minerai de l’Est et la coke du Nord est fulgurante dés 1886, où il double dans l’année. Elle nécessite la mise en place d’un important centre d’échanges des locomotives. En 1890 le trafic assuré est d’un million de tonnes. Au plus fort de son activité en 1929, il atteint plus de 10 millions de tonnes.

Le dépôt ferroviaire est partagé sur le territoire des deux communes et la navette métallurgique nécessite beaucoup de personnel. La population de Buire va passer de 379 habitants en 1911 à 800 habitants en 1926. Car c’est à Buire que la Compagnie du Nord choisit d’installer le personnel recruté et donne le jour à la « cité » de Buire.

Le non-sens commercial prend fin en 1932 par l’accord entre les deux compagnies de former des trains communs directs et c’est le déclin rapide du centre ferroviaire d’Hirson.

La locomobile n° 3003, que l’on peut voir à l’entrée de la cité de Buire et de l’ex-dépôt ferroviaire, a été fabriquée en 1900 par l’ingénieur constructeur Emile Salmson. Sa pression d’utilisation était de 7 bars. Propriété de la Compagnie des Chemins de fer du Nord, elle servait à entraîner les machines outils des Ateliers d’Hellemes (Nord). Les machines-outils de la SNCF devenant autonomes, elle termine sa carrière en 1939. C’est Monsieur Raclot, directeur du centre Leclerc qui offre sa seconde jeunesse à l’association ECO-RAIL.

Alors venez l’admirer et peut-être que l’un d’entre vous saura donner des précisions techniques sur cette magnifique locomobile.

Numro du petit patrimoine : 02134_1































 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Vervins
A Plomion, La redoutable église fortifiée de Plomion
A Flavigny-le-Grand-et-Beaurain, L'église Saint-Sulpice et Saint-Médard de Beaurain
A Nouvion-en-Thiérache (Le), A l’Astrée, la vie intime des arbres du lac de Condé.
A Saint-Michel, L'Abbaye de Saint-Michel en Thiérache
A Plomion, La Halle de Plomion
A Esquéhéries, L’église Saint Martin ou le Fort Rouge d’Esquéhéries
A Wimy, Balade à Wimy-la-Rouge : Le lavoir.
A Jeantes, La cuve baptismale à infusion de l’église St Martin
A Wimy, Balade Wimy-la-Rouge : Église St Martin (extérieur).
A Wimy, La balade de Wimy-la-Rouge : le ru renaturé.
A Guise, Accueil Guisard
A Wimy, Balade Wimy-la-Rouge : Église St Martin (intérieur).
A Guise, Le monument à la gloire de la 5e Armée