Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

Le tunnel de Riqueval et son toueur à Bellicourt (02)

 

Autres petits patrimoines dans le département 02
(Aisne)

A Saint-Michel, L'Abbaye de Saint-Michel en Thiérache


A Soissons, L'ancienne église Saint-Pierre-au-Parvis


A Guise, Le monument à la gloire de la 5e Armée


A Saint-Quentin, Le grand orgue de la basilique Saint-Quentin


A Jeantes, La cuve baptismale à infusion de l’église St Martin


A Soissons, Le monument aux morts de la Grande Guerre


A Soissons, Le mémorial britannique 1914-1918


A Soissons, La passerelle des Anglais


A Château-Thierry, Le vieux château et le chemin de ronde


A Saint-Quentin, L’Art déco, rue de Lyon


A Wimy, Balade Wimy-la-Rouge : Église St Martin (extérieur).


A Saint-Quentin, Pignons Art-Déco, place de l’Hôtel de ville et rue Émile Zola.


A Laon, La chapelle des Templiers


A Saint-Quentin, La chapelle Notre-Dame-sous-la-Tour de la basilique Saint-Quentin


A Château-Thierry, Le rond-point de la cigale et la fourmi


A Château-Thierry, Rond-Point de la Grenouille qui se voulait plus grosse que le boeuf et du lièvre et de la tortue


A Saint-Quentin, La chapelle du Saint-Sépulcre de la basilique Saint-Quentin


A Soissons, L'Abbaye Saint Jean-des-Vignes : réfectoire et cellier


A Saint-Quentin, La salle des mariages de l'Hôtel de Ville


A Plomion, La redoutable église fortifiée de Plomion


A Saint-Quentin, Les bow-windows des rues Raspail et Adrien Nordet.


A Saint-Quentin, Les lampes Art Déco de l'Hôtel de Ville


A Saint-Quentin, L'arbre de Jessé de la basilique de St Quentin


A Esquéhéries, L’église Saint Martin ou le Fort Rouge d’Esquéhéries


A Blérancourt, La fontaine de l'Enfant au Poisson


A Château-Thierry, La fontaine Gerbrois


A Saint-Quentin, Le Monument aux Morts de St Quentin


A Wimy, Balade à Wimy-la-Rouge : Le lavoir.


A Laon, La rose des Arts Libéraux (Cathédrale Notre-Dame de Laon)


A Saint-Quentin, Le jardin d’horticulture : chalet, portail et jeu de paume.


A Saint-Quentin, Le vestibule de l'Hôtel de Ville


A Château-Thierry, Les sculptures du jardin des Petits Prés


A Laon, Les monuments aux morts, aux victimes et aux héros


A Château-Thierry, La porte Saint Jean


A Château-Thierry, La Paye


A Saint-Quentin, Art nouveau et Art déco rue Raspail et Adrien Nordet



Département : Aisne
Arrondissement : Saint-Quentin
Canton : Catelet-Le
GPS : 49.9507 N / 3.2358 E
Rubrique : Eau - Autre
Code postal : 02420
Date de dépôt : 18/09/2011



Situé sur la commune de Bellicourt, le tunnel du hameau de Riqueval est construit sur le canal de St Quentin qui relie la Somme à l’Escaut et à l’Oise.
La construction suivant un projet de l’ingénieur Laurent commence en 1769 mais s’arrête quelques années plus tard. C’est Napoléon 1er qui relance le projet en choisissant son nouveau tracé en février 1801. Les travaux seront réalisés avec de l’outillage rudimentaire principalement par des déserteurs condamnés et des prisonniers de guerre. Le 28 avril 1810 l’empereur et l’impératrice Marie-Louise inaugurent le tunnel à partir de la rampe impériale construite pour l’occasion et leur permettant une arrivée face à l’entrée sud du souterrain.
Le tunnel du hameau de Riqueval est le plus long canal souterrain de France et s’étend sur 5670m. Il a une hauteur de 8m, du fond du canal jusqu’à l’intrados de la voûte et une largeur de 8m avec une banquette de 1,30m pour le halage des bateaux.
En novembre 1810, les premiers bateaux à traverser le tunnel sont flamands avec pour incitation une promesse d’exemption perpétuelle des droits de navigation pour le premier.
Au début, le halage des bateaux est assuré par 7 ou 8 hommes et il faut de 12 à 14h pour traverser le grand souterrain de Riqueval. En 1856, on utilise le premier remorqueur à manège d’où son nom « le rougaillou ». C’est un toueur ou bateau-treuil actionné par 6 à 8 chevaux disposés en manège sur le pont. Très vite on abandonna ce mode de traversée qui n’était pas supporté par les animaux souffrants de tourner en rond dans la pénombre. En 1864, lui succède un toueur à vapeur, mais la mauvaise évacuation des fumées posent de sérieux problèmes d’intoxication. Aussi depuis 1906 il a été mis en place un toueur électrique car la ventilation du souterrain ne permet pas d’évacuer les gaz d’échappement des péniches.
Le toueur électrique se hale à l’aide d’une chaine, d’une longueur de 8045m. et d’un poids de 96 tonnes, posée au fond du canal et fixée à ses extrémités. Le déplacement se fait par l’enroulement de la chaine sur de grosses poulies posées sur le toueur. Alimenté par un courant continu de 600V, il peut remorquer un train de 30 péniches à une vitesse de 2,5 km heure, soit une traversée en un peu plus de 2heures. Le premier toueur électrique, l’Ampère I mis en service en 1910 a été réformé en 1994 et fait office de musée depuis. Le toueur en service aujourd’hui date de 1924 et dispose de deux moteurs électriques de 35CV. Il assure 2 allers-retours par jour à horaire fixe. Le toueur de Riqueval est le seul toueur au monde encore en service avec celui du tunnel de Mauvages sur le canal de la Marne au Rhin. Horaires du toueur et informations à l’office de tourisme de Riqueval (tel 03 23 09 37 28 - face au musée du touage).

Numro du petit patrimoine : 02065_1


Le toueur à Riqueval



Arrivée du toueur à la sortie sud du grand souterrain



On entend un souffle, puis des voix, enfin on voit ses lumières, il arrive



La chaine et les poulies sur le toueur



Le rougaillou (maquette à l’OT)



Remorquage d’une péniche par le toueur














 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Saint-Quentin
A Saint-Quentin, La fontaine aux grenouilles
A Saint-Quentin, Le viaduc de la gare
A Saint-Quentin, La maison des Corporations
A Saint-Quentin, Le Petit Saint Quentin
A Prémont, La chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs
A Saint-Quentin, Le jardin d’horticulture : chalet, portail et jeu de paume.
A Saint-Quentin, La salle des mariages de l'Hôtel de Ville
A Saint-Quentin, Pignons Art-Déco, place de l’Hôtel de ville et rue Émile Zola.
A Saint-Quentin, Le carrefour des Quatre-Vents.
A Saint-Quentin, Le grand orgue de la basilique Saint-Quentin
A Saint-Quentin, Maurice Quentin de la Tour, un hommage haut en couleurs
A Sissy, La chapelle des Endormis.
A Bellicourt, Le monument de Riqueval
A Saint-Quentin, La Caisse d'Epargne de Saint Quentin
A Bohain-en-Vermandois, La fontaine au Lion...cloné
A Saint-Quentin, Le jardin d’horticulture : monument à l’école laïque.
A Saint-Quentin, Les lampes Art Déco de l'Hôtel de Ville
A Saint-Quentin, Au panier fleuri, une façade Art-déco
A Saint-Quentin, L’Art-déco, rue de la Sous-Préfecture
A Saint-Quentin, La chapelle du Saint-Sépulcre de la basilique Saint-Quentin
A Saint-Quentin, Le vieux puits
A Bellicourt, Le pont de Riqueval
A Gouy, La source de l'Escaut
A Serain, La chapelle de la ferme de La Grande Folie
A Saint-Quentin, Le conservatoire de musique
A Saint-Quentin, Le vestibule de l'Hôtel de Ville
A Saint-Quentin, L'arbre de Jessé de la basilique de St Quentin
A Saint-Quentin, Art nouveau et Art déco rue Raspail et Adrien Nordet
A Bohain-en-Vermandois, La Chapelle Blanche
A Saint-Quentin, La chapelle Notre-Dame-sous-la-Tour de la basilique Saint-Quentin
A Saint-Quentin, Le monument du siège de 1557
A Bellenglise, Le monument australien de Bellenglise
A Saint-Quentin, Le théâtre Jean Vilar
A Saint-Quentin, Le Monument aux Morts de St Quentin
A Saint-Quentin, Les bow-windows des rues Raspail et Adrien Nordet.
A Saint-Quentin, La salle du conseil municipal de l'Hôtel de Ville
A Saint-Quentin, A St Quentin, l’Art déco à la poste
A Saint-Quentin, L’Art déco, rue de Lyon
A Saint-Quentin, Quelques autres monuments du souvenir à Saint-Quentin